MegaBots : Les robots mecha de combat auront bientôt leur ligue sportive !

Inspirée par les BattlesBots, ces compétitions télévisées américaines qui opposent des petits robots programmés dans des combats fratricides, ainsi que par les films Real Steel ou Pacific Rim qui mettent en scène des combats de robots à échelle autrement plus importante, la société MegaBots, propose d’organiser des combats de robots géants pilotés directement par un humain intégré dans le cockpit. Cette société vient de lever 2,4 millions de dollars, soit plus de 2 millions d’euros, pour organiser des combats de géants de fer qui semblent tout droit sortis de films ou de jeux-vidéos de science-fiction.

(Nouveau trailer en fin d’article).

Le but de cette levée de fonds ? Créer une ligue entièrement dédiée à ce sport d’un nouveau genre. Les fondateurs ont indiqué vouloir atteindre le niveau des plus grandes ligues sportives telles que la Formule 1 ou l’UFC (combat).

Les américains de Megabots défient le robot Kurata japonais

A l’été 2015, les américains de MegaBot finalisent la construction de leur robot Mark II et en profitent pour défier les japonais de Suidobashi Heavy Industries, une société qui développe un robot géant à quatre pattes depuis plus de trois ans. Si par ailleurs vous vous sentez l’âme d’un gundam et autres lutteurs en exosquelette, vous pouvez personnaliser et acquérir votre propre robot Kurata pour la modique somme d’un million d’euros.

Ce duel de titans, le japonais Kogora Kurata l’a accepté de la plus noble des manières : « construire des robots énormes avec des armes dessus, c’est tellement américain… si nous voulons gagner ce combat, ce sera en leur collant des poings dans la figure jusqu’à les coucher par terre !« .

Robot-japonais-Kurata (3)

Robot-japonais-Kurata (1)

Le robot Mark II de MegaBots mesure 4,5 mètres pour plus de 5 tonnes contre les 3 mètres et 4 tonnes de son adversaire nippon. Malheureusement pour les américains, ce sont les japonais qui ont eu gain de cause dans la définition des règles. Les Américains ont été contraints en moins d’un an d’adapter leur robot au combat à mains nues. Pour rentrer dans ces délais, ils ont donc lancé une campagne de financement participatif sur Kickstarter, et ont réussi à collecter la somme de 550 000 dollars. Depuis, MegaBots travaille à améliorer ses logiciels de vision, de verrouillage de cible, de mobilité… et cherche également à concevoir la meilleure arme de poing.

megabots_founder_team

Alors même que le combat ne devrait pas avoir lieu avant juin 2016, MegaBots a d’ores et déjà pu lever 2 100 000 d’euros pour organiser une ligue sportive de robots de combat. La société californienne organisera cette compétition en compagnie de Christopher D. Brearton, un représentant du Comité International Olympique qui a notamment contribué à mettre sur pied d’illustres compétitions comme la NBA ou la NFL. Mais pour réaliser ce rêve d’enfant, il leur faudra trouver l’aide de gouvernements et d’organisations multiples, car organiser un tel tournoi international avec des robots aussi lourds implique une logistique parfaitement huilée, a expliqué Brinkley Warren, l’un des quatre fondateurs de MegaBots.

En plus des 550 000 dollars collectés sur Kickstarter, l’entreprise a parallèlement généré près d’un million de dollars en vendant des produits dérivés et en organisant des événements.

La balle est donc désormais dans le camp du japonais de Suidobashi Heavy Industries qui va devoir trouver de nouveaux sponsors s’il espère tenir tête aux robots de MegaBots, soutenus notamment par Azure Capital Partners, AME Cloud Ventures, Autodesk et Maveron. « Maintenant que nous sommes un business financé, il est de notre responsabilité non pas de gagner un seul combat mais de jeter les bases de la ligue sportive du future » ont conclu les fondateurs dans une lettre à leurs contributeurs sur Kickstarter.

[EDIT du 15/09]

Les concepteurs de Mégabot ont passé un an à peaufiné leur machine, à huiler la mécanique et à serrer les boulons. Il est donc venu l’heure de tester leur bébé en conditions réelles. Et pour le plaisir de vos yeux, toutes les étapes de crash tests seront filmées pour faire l’objet d’une émission. Tout sourit aux Megabots. Le géant de fer aura donc droit à son émission dédiée et auto-produite qui commencera sa diffusion le 28 septembre prochain. L’idée étant de mettre en scène les ultimes phases d’expérimentations de leur robot.

Alors en attendant le duel face au japonais. Voici de quoi vous mettre l’eau à la bouche.


Laisser un commentaire