Morgane : un film de science-fiction sur la modification génétique

Ridley Scott et son fils Luke reviennent avec Morgane, un nouveau film de science-fiction sur les dérives de la modification génétique. Au cinéma le 28 septembre.

Difficile de se faire une place aux côtés des blockbusters de super-héros. Alors que le cinéma de science-fiction vivait une grande traversée du désert, le genre semble avoir repris de sa vigueur d’antan. Après le grand retour de Ridley Scott, le succès colossal de Christopher Nolan avec Interstellar et la reprise en main de la saga Star Wars par Disney, la science-fiction a de beaux jours devant elle.

En atteste le tout nouveau Morgane, dont la première bande-annonce était sortie en mai dernier. Le long-métrage se démarque d’abord par un casting solide, avec la prometteuse Kate Mara, révélée dans les séries House Of Cards et American Horror Story et par le film Seul sur Mars. L’actrice principale sera également épaulée par Rose Leslie (Downtown Abbey, Game of Thrones), la malaisienne Michelle Yeoh (Tigre et Dragons, La Momie, Mémoires d’une Geisha…), Paul Giamatti dont on connaît tous le visage mais pas le nom, tout comme Toby Jones, qui est récemment apparu dans Tale of Tales de Matteo Garrone, tandis que le rôle de Morgane reviendra à la jeune Anya Taylor, 20 ans, déjà à l’affiche de Split.

Aux manettes, un nouveau réalisateur au patronyme pour le moins familier puisqu’il s’agit de Luke Scott, qui n’est autre que le fils du prolifique Ridley Scott. Saint-patron de la science-fiction, Ridley Scott a en effet réaliser les longs-métrages de science-fiction parmi les plus marquants des trente dernières années, parmi lesquels Alien, Blade Runner, Prometheus et plus récemment Seul Sur Mars. Il est également le principal producteur de Morgane.

Luke Scott n’est pas le seul fils de à avoir emprunté la voie du cinéma de science-fiction puisque le fils de David Bowie, Duncan Jones, s’était également illustré avec deux premiers films intrigants et réussis : Source Code et Moon. Et si certains doutent des qualités de metteur en scène du fils de Ridley Scott, celui-ci a tout de même déjà travaillé sur Seul sur mars et Exodus : Gods and Kings, qui ne sont peut-être pas ses meilleurs long-métrages mais qui ont tout de même rencontré un succès commercial incontestable. Sans oublier le court-métrage de science-fiction Loom qui l’avait fait connaître en 2010.

Au croisement de Bienvenue à Gattaca et de Ex Machina, le film Morgane traite de la houleuse question de la modification génétique. Le scénario est simple : une spécialiste de la gestion des risques (Kate Mara) est envoyée pour examiner les causes d’un événement tragique… et décider du sort de Morgane, une humaine conçue synthétiquement et aux mystérieux pouvoirs. Dans la droite lignée de la série Stranger Things, les personnages doivent faire face à des forces quasi-surnaturelles fruits d’une recherche scientifique sortie des sentiers battus. Le film ne manque pas d’explorer la nuance entre progrès et dérive scientifique.

Et pour engranger la machine médiatique et promotionnelle, rien de tel que de jouer sur les craintes qu’évoque le sujet du film. Afin de marquer les esprits, l’équipe de promotion a publié une vidéo de deux robots intelligents. L’un s’appelle FACE (Facial Automaton for Conveying Emotions) et évoque grandement Sophia quand le second a été baptisé Edi (Electronic Deceptive Intelligence).

Sortie de Morgane prévue le 28 septembre 2016.


Laisser un commentaire