Nao prêt à gravir la marche

Un nouvel échelon gravi par la société française Aldebaran Robotics et son robot humanoïde Nao. On connaissait les robots capables de monter les marches d’un escalier… mais rares sont ceux qui grimpent un escalier en colimaçon !

Des chercheurs du laboratoire de robots humanoïdes de l’Université de Fribourg ont réussi à faire monter de manière autonome, les marches d’un escalier complexe au robot Nao. C’est une véritable prouesse pour un robot. Muni d’un capteur laser situé sur sa tête, Nao étudie son environnement 3D, et peut ainsi réagir en fonction des images qu’il capture et analyse.

Les chercheurs ont développé une démarche pour permettre au robot humanoïde d’exécuter les mouvements adéquats. Ils ont d’abord reconstruit un modèle 3D de l’escalier grâce aux données récupérées via le laser placé sur la tête l’humanoïde. Le robot évalue ensuite sa position dans le modèle 3D en fonction des observations visuelles qu’il capte en temps réel.

nao robot escalier colimacon

Sur la vidéo, vous pouvez voir comment le robot Nao déplace la tête afin d’observer les bords de chaque marche et se positionner ensuite pour les gravir.

Cette équipe a également développé une méthode de navigation inertielle permettant à Nao de se déplacer sur une pente inclinée. La difficulté ici étant de se déplacer sur la rampe tout en corrigeant régulièrement sa stabilité par rapport à son centre d’inertie. Enfin, grâce à cette méthode, Nao peut détecter le bout de la rampe et reprendre une marche normale sur un sol plat.

Aldebaran Robotics, qui est en pleine campagne de recrutement d’ingénieurs, vient de faire l’acquisition de l’entreprise Gostai, spécialisée dans le software, et renforce ainsi sa position de leader mondial de la robotique humanoïde. Gostai est l’entreprise créatrice de l’Operating System robotique Urbi et du robot de téléprésence Jazz.

Nous attendons tous impatiemment l’arrivée des robots d’Aldebaran dans le marché grand public… avec cette acquisition cela se précise grandement.

Aldebaran Robotics rachete Gostai software

Gostai Jazz


Laisser un commentaire