Un oiseau retrouve l’usage de son bec grâce à une imprimante 3D

Les imprimantes 3D n’ont pas fini de nous étonner. Après le sauvetage d’un nourrisson, voici que l’impression 3D peut également venir à l’aide des oiseaux. Ca a été le cas pour cette pygargue à tête blanche, une espèce de rapace qui vit en Amérique du Nord.

Blessé en 2005 à cause de la bêtise d’un braconnier, ce grand amateur de poisson a d’abord été recueilli par une association Birds of Prey Northwest. Les membres de l’association qui ont commencé à le nourrir à l’aide d’un tube, se sont rapidement rendus compte que l’animal ne pourrait pas survivre seul et ont songé à l’euthanasier.

humanoides_fr_bec_imprimante3D_2

Jane Fink, spécialiste des rapaces, ne voulait pas laisser tomber cette pauvre bête et croisa par chance le chemin d’un ingénieur en mécanique de la société Kinetic Engineering Group, qui lui proposa de l’aider à fabriquer une prothèse de substitution pour Beauty, la femelle rapace blessée.

Nate Calvin et son équipe dessinèrent un modèle de bec sous SolidWorks et l’imprimèrent en 3D à partir de fil de nylon. Après 200 heures de conception, Beauty récupérait un bec massif plus vrai que nature, et retrouvait ainsi l’usage de ce dernier. Une nouvelle application des imprimantes 3D était née !

humanoides_fr_bec_solidworks

humanoides_fr_bec_solidworks_2

Beauty a recommencé à se nourrir seule sans l’aide de l’humain et savoure tous les jours un peu plus son poisson.

humanoides_fr_bec_imprimante3D_2


Laisser un commentaire