On connaît la future hôtesse d’accueil robot des JO de Tokyo en 2020

Pour la première fois depuis sa présentation au CEATEC l’an dernier, Chihira Aico a fait sensation à l’édition 2015 du CES, salon annuel de l’électronique de Las Vegas.

Chihira Aico est le nouveau robot humanoïde conçu par le géant de l’électronique japonais Toshiba. L’humanoïde femme sait parler le japonais et communiquer en langue des signes. Elle l’a prouvé au dernier salon de l’électronique CES qui vient de fermer ses portes : « Bonjour, je m’appelle Chihira Aico. J’ai 32 ans, même si techniquement je suis née en septembre 2014. Regardez comme je suis expressive! »

En effet, Chihira Aico peut troubler par son niveau d’expressivité. Elle possède au total 43 actionneurs pour faire bouger son corps, dont quinze uniquement dédiés à l’animation de son visage. Ce sont les ingéneiurs Toshiba aidés de ceux de l’Université d’Osaka qui ont mis au point un tel robot. A la base, Chihira Aico a été conçue pour converser dans le langage des signes et être capable de traduire différentes langues en langue des signes. Mais elle est tellement aboutie, que l’androïde pourrait bien « incarner » différents rôles : hôtesse d’accueil, pompom girl, guide de tourisme…

Chihira Aiko au CES Las Vegas 2015

« Nous lui avons donné l’apparence d’un être humain, parce que la vraie communication passe aussi par les expressions faciales et les gestes », explique à l’AFP Taihei Yamaguchi, un responsable du groupe japonais.

Le défi de Toshiba ? Préparer Chihira pour les Jeux Olympique de Tokyo 2020. L’entreprise va notamment lui apprendre à parler dans toutes les langues, lui donner un minimum d’intelligence artificielle pour qu’elle puisse interagir avec les touristes ainsi que la capacité à se déplacer de manière autonome. Si ces objectifs sont atteints, elle pourra prétendre à devenir l’hôtesse d’accueil officielle des JO et rentrer ainsi dans l’histoire de la robotique.


Laisser un commentaire