Une personne sur dix prête à faire l’amour avec un robot

On est prêt à confier sa maison à un robot, prêt à le laisser conduire, et certains seraient même prêts à avoir des relations plus intimes avec eux. C’est ce que révèle un sondage réalisé très sérieusement par le Huffington Post au mois de février.

L’enquête a été menée auprès de milles personnes qui ont répondu à différentes questions sur la place qu’occupera la technologie dans les années 2030. L’étude, réalisée conjointement avec l’agence You Gov spécialisée dans les études de marché, révèle que 9% des interrogés seraient prêts à coucher avec un robot humanoïde, et 11% restent indécis.

A noter que 81% des personnes interrogées sont totalement contre l’idée d’une copulation avec un être artificiel. On n’en est pas encore au stade de la série Real Humans…

humanoides_fr_robot_sondage_amour

D’autres chiffres sont plutôt surprenants : on apprend que 31% des sondés ne considèrent pas que coucher avec un robot soit un adultère, tandis que 42% se disent « incertains ».

Pour les tâches ménagères 33% des sondés sont prêts à faire confiance à un robot ménager, tandis qu’une majorité pense que les applications de la robotique cibleront la domotique (58% des sondés), le domaine militaire (48%), les voitures autonomes (46%) et la robotique d’assistance à la personne (25%).

Le futur proche nous le dira.


Laisser un commentaire

  1. Maria Ester

    Trop bien je veux un robot

  2. Ben

    Sur l'image de l'homme surpris au lit avec un robot, est-ce que ça ne serait pas Jimmy Fallon ?

  3. kalish

    j'ai le même avis, je ne vois pas la différence avec un vibromasseur, ou une poupée sauf que ça pourrait être mieux, il y a un gros marché derrière.

  4. doan59200

    L'utilisation d'un vibromasseur est déjà faire utilisation d'un robot pour satisfaire une pulsion sexuelle, et cela sans qu'il n'y ait d'état d'âme dans la société. Or au vu la bonne santé des entreprises vendeuses de ce genre de produit je pense que les 11 % avancé sont une valeur minorée face à ce que sera la réalité.