Du nouveau chez Peugeot : Réalité Virtuelle et Impression 3D en métal

la supercare Blade de Divergent 3D

Le groupe automobile PSA Peugeot-Citroën semble plus déterminé que jamais à embrasser les nouvelles technologies. Réalité virtuelle et impression 3D en métal sont ses nouvelles coqueluches.

Réalité virtuelle et expérience augmentée

Le constructeur français a lui aussi embrassé les nouvelles technologies pour faire la promotion de sa marque. Pour concevoir cette nouvelle expérience client, Peugeot s’est associé à l’agence de communication Heaven. Depuis sa fondation il y a quinze ans, cette agence digitale s’est donnée pour mission de concevoir les publicités du futur. Pour ce faire, rien de tel que de saisir la technologie la plus en vogue du moment : la réalité virtuelle (VR).

A travers son projet Amplified Experience Peugeot et Heaven entendent poser « les jalons d’un nouvel espace relationnel entre la marque et ses points de contact, entre vendeurs et clients« .

A l’occasion du lancement officiel du dernier SUV Peugeot 3008, les deux partenaires ont souhaité créer une expérience inédite. Coiffé d’un casque Samsung Gear VR, le client est immergé dans un univers virtuel : il peut se plonger littéralement dans la peau du conducteur de 3008 et ainsi essayer concrètement le véhicule tout en suivant les conseils du vendeur. De quoi expérimenter les dernières fonctionnalités high-tech intégrées dans le nouveau modèle : aide au stationnement, freinage automatique…

Et pour ceux qui n’auraient pas la chance ou l’envie de se rendre dans un concessionnaire de la marque au lion, il est possible de commander gratuitement un Google Carboard, le fameux casque de VR low-cost du géant américain.

Expérience VR de la peugeot 3008

vue tableur de bord peugeot 3008 en VR

PSA s’offre les imprimantes 3D de Divergent

Ce jeudi 15 septembre, le groupe PSA a annoncé un partenariat avec l’américain Divergent. Cette jeune start-up se spécialise depuis sa fondation dans l’impression 3D en métal. Elle s’est faite connaître aux yeux du monde entier avec la sortie de la première plate-forme logicielle et matérielle de production 3D automobile en métal. Baptisée NODE, elle se veut plus rapide, plus écologique et plus efficace. Et avec elle, Blade, la première « super-voiture » imprimée en 3D.

la supercar blade de divergent 3d

Renforcée par la couverture médiatique qui en a été faite, la start-up a pu entrer dans le champ de vision des plus grands groupes. A commencer par PSA, qui compte bien mettre sa technologie à profit. Pour le moment, le partenariat ne semble pas impliquer de prise de participation au capital de Divergent. Néanmoins le groupe français pourra intégrer les imprimantes 3D dans son processus de production. Concrètement, les deux associés ont signé une lettre d’intention.

« C’est aujourd’hui la conception et la fabrication de l’ensemble de la structure du véhicule que PSA et Divergent 3D espèrent transformer, avec l’objectif de fabriquer des véhicules structurellement plus légers et plus sûrs, plus rentables, respectueux de l’environnement » a souligné l’un des responsables du projet.

Main dans la main, les deux entreprises entendent faire sortir l’impression 3D de son cercle privilégié de prototypage pour l’intégrer complètement au processus de production, en passant du plastique au métal. A Carlors Tavares, patron de PSA d’expliquer que la technologie « a le potentiel de réduire de manière spectaculaire la taille et la portée de notre empreinte industrielle, de réduire le poids global d’un véhicule et d’accroître la complexité, tout en nous donnant une flexibilité quasi infinie en matière de design« .

Du côté de Divergent 3D, on se félicite d’avoir signé un tel partenariat : « Le Groupe PSA est depuis longtemps un partenaire stratégique de Divergent 3D. Grâce à lui, nous allons pouvoir accélérer l’introduction de notre technologie sur le marché automobile mondial » assure Kevin Czinger, fondateur et PDG de la start-up. Un partenariat qui succède d’ailleurs à celui signé avec Altran la semaine dernière seulement. La société de conseil, qui assure notamment l’externalisation de certaines activités de R&D de PSA, en a profité pour prendre une part minoritaire dans la start-up de façon à « commercialiser leur offre de manière conjointe aux Etats-Unis, en Europe et en Chine« .


Laisser un commentaire

  1. Cédric

    Selon IDC, le marché de l’impression 3D de l’automobile présente le plus gros revenu provenant de la réalisation de prototype dans l’auto, soit plus de 4 milliard e dollars en 2016 http://www.usine-digitale.fr/article/l-impression-3d-un-marche-de-35-4-milliards-de-dollars-en-2020.N429592 et généralement, tout le marché de l’impression 3D passera de 35,4 milliards de dollars en 2020 par rapport à 15.9 milliards de dollars en 2016. C’est énorme !