Pour étudier de près le manchot royal, quoi de mieux qu’un robot-pingouin ?

Une équipe française du CNRS de Strasbourg s’est servie d’un robot déguisé en pingouin pour se rapprocher au plus près d’une colonie de manchots royaux. Une formidable rencontre entre la nature et la technologie publiée dans Nature Methods.

Un petit rover à 4 roues contrôlé à distance pour une observation plus respectueuse de l’environnement. Voilà l’idée qui a poussé l’équipe d’Yvon Le Maho, chercheur dans le département Écologie, Physiologie et Ethologie à l’IPHC, unité mixte de recherche sous cotutelle du CNRS et de l’Université de Strasbourg (UMR7178). L’utilisation d’un robot a permis de surveiller plusieurs espèces de pingouins sans perturber leur comportement naturel.

Le robot espion, camouflé pour l’occasion sous des faux airs de peluche, a pu côtoyer des colonies de manchots royaux sur l’île de la Possession dans l’Océan Indien ainsi que des manchots empereurs en Antarctique. L’équipe a même testé une version de l’appareil sans camouflage.

un-petit-robot-parmi-une-colonie-de-manchots

Dans les deux cas, le pingouin mobile a généré moins de stress sur les populations de sphéniscidés qu’une présence humaine aurait entraînée. En équipant le rover d’une caméra et d’un récepteur scannant les puces électroniques implantées dans les oiseaux marins, l’équipe pouvait mesurer la fréquence cardiaque et observer le comportement naturel des colonies, au plus près de la réalité. Postée à 200 mètres du lieu du tournage, et après avoir essayé cinq versions de l’appareil, dont une en fibre de verre, l’équipe a enfin réussi sa mission.

Les puces posées sur les animaux ne peuvent être lues à une distance de plus de 60 centimètres. Il fallait donc trouver un moyen de s’approcher des animaux sans les inquiéter. Le support mobile a pu s’approcher des poussins, et la complicité était telle, que certains adultes ont même poussé des braiements.


Le rover devrait permettre à l’équipe de mieux comprendre les modes de reproduction et le comportement des manchots ainsi qu’effectuer des mesures et analyses des eaux de l’Océan Antarctique.

Credit: Frederique Olivier/John Downer Productions


Laisser un commentaire

  1. flo

    Il ne s'agit pas d'un robot-pingouin puisque c'est pour étudier des manchots... maus un robot manchot.
    Les pingouins ça vole, rien à voir.

  2. DreamBen

    Pas mal,

    Une autre vidéo qui devrait vous plaire dans le même genre ^^
    Cette fois avec des ours polaires, ce n'est pas la même histoire !!!

    http://www.youtube.com/watch?v=DvduCPXO_FE