Le premier restaurant robotisé ouvre aux Etats-Unis

Un restaurant robotisé spécialisé dans le quinoa

Eatsa est un restaurant situé à San Fransisco. Spécialisé dans le quinoa, ce restaurant propose des menus préparés rapidement, à base de quinoa et avec des accompagnements divers. Toutefois, ce restaurant possède un côté un peu spécial, puisque tout, depuis les commandes passées jusqu’à la livraison du plat, est robotisé.

L’objectif du restaurant est double. Offrir une expérience de restauration ultra-rapide en automatisant le processus du service le plus possible et promouvoir une nourriture saine et rentable. Lorsque l’on sait que les salaires des employés représente 30 % des coûts de l’industrie de la restauration, l’automatisation prend son sens. De plus, selon Eatsa, substituer le quinoa à la viande comme source de protéine est cohérent avec un développment durable puisque la viande requiert trois fois plus d’énergie pour être produite.

L'intérieur du restaurant

Le fonctionnement du restaurant est simple, puisqu’à l’arrivée, les clients sont dirigés vers les tablettes d’où ils pourront passer leur commande. Une fois devant la borne de commande, il suffit de faire passer sa carte bancaire qui permet au système de retenir votre nom et prénom. Le système enregistre également vos commandes préférées pour le cas où vous reviendriez. Il est possible de choisir l’un des « Bols du Chef » ou de créer soi-même son bol à partir de diverses garnitures. La tablette indique toutes les informations nutritionnelles des différents ingrédients.

Une fois la commande passée, les clients attendent leur repas devant des compartiments transparents. Un écran au-dessus du mur indique les prénoms et l’initial du nom de famille des clients. Lorsque leur plat est prêt, le numéro du compartiment où ils peuvent le récupérer s’affiche sur l’écran. Les commandes prennent en moyenne 10 minutes à être prêtes.

Une borne de commande

David Friedberg, le fondateur de Eatsa, imagine un jour son restaurant construit dans des containers de bateau. Cela permettrait de les placer dans des endroits où il n’y a pas de source de nourriture saine dans les environs. De plus grâce au paiement par carte bancaire ou par téléphone, M. Friedberg espère pouvoir mettre un système de rabais pour les clients réguliers, une remise qui augmenterait à chaque repas.

Les bornes de commande du restaurant

L'ouverture d'un compartiment

Un bol de quinoa avec garniture


Laisser un commentaire