Le projet DALER : un drôle de robot hybride

Cela faisait un petit moment que nous ne parlions pas des travaux de recherche à l’EPFL. Un membre du laboratoire de systèmes intelligents vient de poster cette vidéo sur Youtube. Ils sont en train de mettre au point un système aérien modulable capable aussi de se déplacer au sol à l’aide de ses ailes.

Si vous croisez un jour des engins aériens aux formes bizarres, qui suivent des trajectoires de vol étonnantes et qui restent en vol même après s’être cognés contre les murs, vous ne vous trompez pas : vous êtes face à un appareil conçu dans ce laboratoire de l’Ecole Polytechnique de Lausane.

humanoides_fr_robot_daler_epfl_2

Le projet DALER (Deployable Air Land Exploration Robot) en est encore un bel exemple : il utilise ses ailes pour ramper au sol grâce aux forces de propulsion et traction. On appelle cela des whegs, des wheels (roues) et des legs (jambes). A la différence du drone MAVion, qui vole et roule au sol également, l’aéronef suisse n’a pas besoin de composants additionnels pour être hybride. Ses ailes lui suffisent…

Avec un design épuré et un minimum de composants, la plateforme reste très légère et peut atteindre des vitesses au sol de l’ordre de 0.2 m/s et effectuer des rotations sur place de 25°/s.

humanoides_fr_robot_daler_epfl_3

Le DALER encore au stade de prototype a été conçu pour des missions de surveillance, d’exploration ou encore de recherche et sauvetage. Ce robot souple multi-terrains pourra faire face aux environnements les plus rudes : terrains accidentés, bâtiments détruits, forêts à la végétaion vive… Avec ce genre de robot autonome adaptable à différents types de situation, les suisses espèrent répondre par un seul et même robot aux conditions extrêmes en cas de sinistre grave.

L’équipe du laboratoire LIS a qualifié cette capacité de « morphologie adaptative », terme suffisament explicite après avoir regardé la vidéo. De plus, la structure pourrait s’adapter de manière autonome en fonction du mode de locomotion et en cherchant toujours un maximum d’efficacité. Une future version du DALER prévoit même des ailes rétractables en fonction des modes de vol (en extérieur, en intérieur, en vol stationnaire) ou des déplacements au sol.


Laisser un commentaire