Qihan Tech lance Sanbot, son modèle d’humanoïde multitâche

Le chinois Qihan Tech, spécialiste de la vidéosurveillance, a profité du salon IFA 2016 pour présenter son tout nouveau modèle de robot humanoïde à tout faire.

Dévoilé aux yeux du monde pour la première fois au selon IFA de Berlin, Sanbot (San Bao en chinois) est le fruit d’une longue collaboration entre les départements de R&D de Qihan Tech en Chine, en Corée mais aussi aux Etats-Unis. Sa particularité ? Son système informatique est hébergé sur le cloud et associe donc les technologies de cloud computing et de l’internet des objets. De quoi booster ses capacités cognitives et s’assurer qu’il puisse contrôler tous vos objets connectés.

Le petit humanoïde aux airs de pingouin avait d’abord pris du service dans un magasin Sanbot dans le centre commercial de ZhgonZhou à Shenzhen, la ville qui se rêve en Silicon Valley chinoise.

Trois modèles Sanbot dans un centre commercial chinois

Sanbot est le premier robot conçu et fabriqué par Qihan Tech, une compagnie chinoise déjà bien installée dans le paysage des caméras de surveillance et enregistreurs vidéos. Forte de son savoir-faire en terme de capture d’images – sa centaine d’ingénieurs aurait déjà déposé plus de 100 brevets dans les systèmes de machine vision – Qihan Tech entend bien percer dans l’électronique de grande consommation et de service. Pour ce faire, elle consacre 10% de ses bénéfices à la R&D et a déjà lancé, en plus de Sanbot, des robots aspirateurs ainsi que le vélo motorisé Donkey.

Qihan est accessoirrement l’un des principaux fournisseurs de caméras pour systèmes de surveillance en Chine. Inutile donc de préciser que la mission principale de Sanbot est… la surveillance. Il a été conçu grâce à l’expertise du fabricant en matière de machine vision et se présente comme le parfait gardien de votre foyer.

système de vision de sanbot

Le robot mesure 93 cm de haut pour seulement 19 kg et possède deux bras dépourvus de réelle utilité, si ce n’est de pouvoir s’agiter en s’illuminant de pas moins de 250 couleurs afin d’effrayer d’éventuels cambrioleurs. Une mission qu’il peut assurer au moins pendant 4 heures à la vitesse de 2,8 km/h, et un plus de dix heures s’il est inactif.

Il possède également toute une série de capteurs qui font de lui un fin observateur et donc une caméra intelligente et mobile. Parmi ses capteurs, on peut citer : des capteurs haptiques, une caméra 3D, une caméra infrarouge, un émetteur-transmetteur infrarouge ainsi qu’un capteur PIR Motion.

Sur son ventre, un écran tactile de 25 cm qui vous permet de lui donner des ordres. Quant à son système de locomotion, il repose sur trois roues elles-mêmes composées de 3 roues (Omni-Wheel) afin d’optimiser ses capacités de déplacement et de rotation.

Gardien idéal de votre maison, plus encombrant que l’E-4 du français Ai.Mergence, Sanbot a évidemment plus d’un tour dans son sac. Avec son projecteur vidéo placé sur sa tête, il peut diffuser des vidéos en 720p et sur une diagonale de 165 cm, de quoi en faire un véritable cinéma de poche. En outre, il peut évidemment remplir la majorité des missions assumées par les assistants personnels : diffusion de musique, organisation de l’emploi du temps, plate-forme de jeu ou bien rédaction et lecture d’emails ou de sms. Une liste de services non-exhaustive et qui tendra à s’allonger à mesure que ses créateurs développeront de nouveaux partenariats et applications.

Le tout s’accompagne comme toujours d’une application mobile. Baptisée, Q-Link, celle-ci permet de diriger Sanbot et de programmer une série d’actions et de tâches afin de l’occuper pendant votre absence. Le kit de développement Sanbot+ permet également de le programmer à différentes tâches selon les attentes du client : accueil dans une entreprise, dans une institution, gardien ou même guide de musée…


Laisser un commentaire