Quand le savoir-faire industriel de Kuka rencontre le génie informatique de Microsoft

On dit souvent que la direction d’une entreprise ignore sa base de production. Avec Kuka et Microsoft, cet amer constat pourrait bien appartenir au passé !

L’ambition du partenariat entre Kuka Robotis et Microsoft ? Lier directement le management à la chaîne de production. Et ce grâce à l’internet des objets. En connectant les bras robotisés de la firme allemande au Cloud de Microsoft, les deux entreprises cherchent à optimiser la productivité mais aussi la réactivité en cas de problèmes sur la chaîne de production. A peine le robot rencontre t-il une défaillance technique ou un problème sur la chaîne, qu’il interpelle un technicien. Grâce à l’IoT, les robots industriels de Kuka peuvent être directement reliés à des montres, tablettes ou ordinateurs compatibles.

Microsoft, grand rival d’Amazon

Les géants de l’informatique que sont Amazon Web Services, Microsoft et autres IBM ou Google se livrent une guerre impitoyable depuis plusieurs années. Les revenus générés par le cloud computing ont franchi la barre des 110 milliards l’an passé. La concurrence est de plus en plus sérrée et les compétiteurs sont d’ailleurs prêts à tout pour se réserver la plus grande part du gâteau. Au 1er Janvier 2016, Amazon se targuait d’avoir baissé ses prix pour la 51e fois. Une stratégie de compétitivité par les coûts qui avait déjà porté ses fruits dans le secteur du livre et qui semble encore une fois payer. Selon une étude du Synergy Research Group, la société de Jeff Bezos détenait 31% des parts du marché du cloud computing en 2015, contre 9% pour la firme de Redmond, et 7% pour IBM. Mais Microsoft n’est pas en reste, le groupe a affiché une croissance de 124% dans le secteur par rapport à 2014, contre les 63% d’Amazon. Google avec ses 4% de parts de marché pourrait également devenir un sérieux rival, compte tenu de sa croissance de 108% l’an passé.

Graphique comparatif des parts de marché dans le cloud computing

Microsoft s’inscrit dans l’industrie du Futur

L’idée étant de permettre le dialogue entre la production et la direction en facilitant la maintenance prédictive, en développement les solutions de machine learning voire en compilant des bases de données utiles au Data Mining et donc à l’optimisation globale de la production de l’entreprise.

Le bras collaboratif Iiwa, attentif à la présence humaine alentour, combiné au cloud computing de Microsoft donne lieu à une collaboration inédite sur la chaîne de production entre le robot, le technicien, et les experts en conseils qui peuvent accompagner le technicien durant son opération de maintenance. Ce premier pas vers l’industrie 4.0 associe la plateforme de développement Sunrise de Kuka et Microsoft Azure. Le cloud d’Azure est d’ors et déjà utilisé par des gros clients internationaux comme Heineken, pour le ciblage des campagnes marketing, le média NBC News, pour les notifications mobiles, ou bien encore l’INSEEC pour sa plate-forme d’e-learning.

Des solutions innovantes à découvrir à partir du 4 au 8 avril au stand Kuka du salon Industrie de Paris, au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte.


Laisser un commentaire