Quand les drones sont utilisés pour la bonne cause

Les drones inquiètent. C’est un fait. Leur utilisation en situation de conflit s’intensifie, les essais en vol se multiplient et des modèles réduits très performants arrivent sur le marché. Ce projet de la World Wildlife Fund (WWF) pourrait redorer l’image de ces engins…

L’organisation à but non lucratif WWF a été récompensée lors de la cérémonie Global Impact Awards pour son projet où il est question d’UAVs. Cette cérémonie vise à soutenir des équipes de recherche dans des domaines comme la science, la santé, l’éducation et la préservation de l’environnement. Sept organisations à but non lucratif se sont partagées 23 millions de dollars (17,5 millions d’euros), lors de cette première édition.

La WWF en faisait partie. Google a souhaité soutenir l’organisation à hauteur de 5 millions de dollars pour un projet de surveillance aérienne d’espèces en voie de disparition. Cette surveillance serait effectuée à partir de drones. La WWF n’a pas donné plus de détails sur le type d’appareils qu’elle utilisera. En outre, elle a précisé que ce projet allait être testé sur une zone en particulier (l’Afrique du Sud notamment) pour surveiller et punir le braconnage. Les informations collectées par les drones seront directement transmises à un centre d’opérations qui enverra des unités de police sur les lieux identifiés.

Blog_Humanoides_Fr_Google_global_impact_awards_drone_WWF_operations

Le commerce illégal des espèces menacées draine aujourd’hui des sommes colossales. Il a explosé ses dernières années. Ils concernent les Big Five, les cinq grands mammifères africains que sont l’éléphant, le rhinocéros, le léopard, le buffle et le lion. La majeure partie de ce trafic illégal alimente le marché asiatique.

La WWF souhaite ensuite répliquer cette expérience sur d’autres zones pour créer un réseau de surveillance efficace et éprouvé.

Blog_Humanoides_Fr_Google_global_impact_awards_drone_WWF_tigre


Laisser un commentaire