Rencontre à Innorobo avec Franck Calzada

Franck Calzada fait partie du programme NAO Developer. Vous savez ? Ce groupe de dév qui participent à l’amélioration de Nao en lui donnant des nouveaux comportements. Franck était présent mercredi et jeudi sur le stand d’Aldebaran Robotics, pour montrer aux visiteurs tout ce dont est capable son Nao.

Chaque membre du programme se concentre à développer une partie du Nao. Franck s’intéresse à la vision et au tracking d’objets par exemple. Il a présenté cinq de ses programmes dont un inédit rien que pour nous 😉

Nao Franck Calzada innorobo

Nao sait écrire

On reconnaît le bon ouvrier à ses outils. Nao connaît l’adage et avant de commencer toute prose, demande à son entourage qu’on l’équipe convenablement d’une table et d’un stylo. Tant qu’il n’aura pas son petit appui coincé entre ses jambes et un stylo en main, il ne commencera pas à écrire.

Le petit humanoïde sait écrire de trois façons différentes : soit il pioche parmi les mots préalablement paramétrés qu’il stocke dans sa mémoire, soit vous lui donnez un mot en particulier de 9 lettres (humanoides.fr était trop long ;-( ) soit il fait du speech to text (STT), qui est de la reconnaissance automatique de la parole et de la retranscription par écrit.

Nao Franck Calzada innorobo 2013

La pointe du feutre était un peu grosse, mais il s’est très bien débrouillé ! Les enfants ont adoré essayer de deviner les mots pendant que Nao écrivait.

Franck aimerait bien que son Nao soit moins fainéant : il va plancher sur des programmes pour qu’il tienne un effaceur dans son autre main et qu’il nettoie son ardoise de manière autonome. Il apprécierait aussi que son Nao donne le bon exemple à ses enfants en rebouchant le stylo à la fin de la session. De longues heures de programmation l’attendent…

Nao sait dessiner

« Je constate que je n’ai pas de stylo ? » recommence Nao. Une fois que les capteurs de sa main détectent qu’elle n’est plus vide, Nao demande ce qu’on veut qu’il dessine. On lui répond et entame le dessin basé sur l’image stockée dans sa mémoire.

L’algorithme est de la détection de contour sur les images. Il ne dessine pas l’intérieur. Cela est amplement suffisant pour dessiner des formes simples comme un bateau, une voiture ou même un Nao. Il va générer une liste de contours et les dessiner dans l’ordre de la détection. De cette liste, il en extrait les points et les interpole à l’aide de fonctions appelées splines, ce qui lui permet de joindre chaque point au fur et à mesure.

Comme c’est du traitement d’images, on pourrait très bien demander à Nao de traiter un flux vidéo. Il pourrait dessiner ce qu’il voit en temps réel, dessiner les gens et les éléments qui l’entourent.

Encore une fois, les possibilités de jeu sont infinies : « dessiner c’est gagné ! », le pendu, et bien d’autres…

Nao Franck Calzada

Nao joue au golf

Cette application a particulièrement plu et fait sensation pendant Innorobo. Nao joue au golf avec une balle rouge. Le petit robot a été programmé pour faire de la reconnaissance de couleur (color tracking), se positionner devant la balle et la taper avec son petit club.

L’éclairage et le sol foncé ne rendaient pas facile la reconnaissance de la couleur rouge. Mais Nao est quand même parvenu à faire de bons swings. Aussi, le carrelage glissant ne facilitait pas sa bonne stabilité au sol, et parfois ses pieds glissaient un peu.

Nao dribble mieux que Messi

Petite vidéo où Nao réussit à lever une balle avec son pied et shooter. Pas mal non ? En plus il est capable de le faire du pied droit également. L’année prochaine il arrivera peut être à faire des jongles !

Oui Nao, tu vas bientôt faire concurrence à Léo Messi.

Nao fait des photos panoramiques

Franck a ressorti quelques lignes de code de son PC pour nous montrer une application du Nao, pas complètement au point, mais qui montre l’étendu des possibilités du petit être.

A la façon de la fonction panorama sur l’iPhone 5, qui permet de réaliser des photos panoramiques jusqu’à 240°, Nao sait aussi faire cela ! Il tourne la tête et prend un nombre défini de photos. On a fait des essais en prenant 3 à 5 photos.

Sur la première photo, Nao définit des points clés, qu’il va retrouver sur chaque photo suivante et va pouvoir interpoler ces points pour former sa photo panoramique.

L’algorithme nécessite encore quelques ajustements, notamment pour la bonne gestion des objets situés sur différents plans, mais c’est vraiment bluffant ! Courage Franck, ta to-do list est longue mais les jours pluvieux à Nantes sont nombreux 😉


Laisser un commentaire

  1. Villebois

    Bonjour, quand sera t'il a la disposition du grand public ?

  2. Nemesis

    Nao vs Sphero... Soon ...