RIANA un robot pour centrales nucléaires

RIANA a robot for nuclear plants

Afin de ne pas être en reste face aux Japonais qui ont mis au point un robot pour l’analyse des centrales nucléaires, le groupe français Areva a développé un robot d’analyse pour le domaine nucléaire.

Le robot, baptisé RIANA, pour Robot for Investigation and Assessment of Nuclear Area, soit robot d’examen et d’analyse du domaine nucléaire, est un appareil conçu principalement pour assister les techniciens dans le démantèlement de réacteurs nucléaires. Tout terrain, le robot mesure 77,5 centimètres de long, 54 centimètres de large et 56 centimètres de haut. Il possède 4 roues motrices pouvant être remplacées par des chenilles et peut se déplacer à une vitesse maximale de 3 mètres par seconde. Le robot est équipé de caméras 3D et thermiques afin de pouvoir reconstituer son environnement en temps réel. Sa vision laser lui permet d’identifier et de contourner les obstacles ainsi que de se placer avec précision dans un espace étroit.

RIANA le robot de mesures et d'analyse

Conçu pour effectuer des opérations de cartographie, de prélèvements d’échantillons ou de mesures de la radioactivité, RIANA peut être utilisé dans des zones où un opérateur humain ne peut pénétrer. L’interface homme-machine repose sur une technologie innovante censée faciliter l’intervention sur le terrain. Les mesures prises par le robot ainsi que la carte 2D qu’il réalise s’affichent en direct sur le moniteur de contrôle. RIANA possède également un système de guidage automatique qui lui permet en cas de perte de communication de revenir de façon autonome au dernier point enregistré.

Areva a déjà livré un exemplaire au Commissariat à l’Energie Atomique qui a commandé un second modèle possédant plus de fonctionnalités. Le prochain modèle devrait comprendre entre autres un relais radio, une recharge automatique de sa batterie ainsi qu’une piste de décollage pour un drone.

Robot d'inspection nucléaire

RIANA le nouveau robot d'Areva et du CEA

Zoom sur le robot RIANA d'Areva

Crédits photo : Areva, RT


Laisser un commentaire