Robomop Green : nous avons testé un robot laveur de sol

Nous avons eu entre les mains le Robomop Green, un petit robot balai, très simple d’utilisation, qui accroche la poussière sur des sols durs et qui passe partout même dans les coins. Dans la suite, le test en photos et vidéos.

Présentation

Le Robomop Green se compose de très peu d’éléments, d’où sa simplicité d’utilisation : un support sphérique en plastique sur lequel est fixée une lingette et une boule motorisée.

humanoides.fr_robomop_green_robot_balai_test_1

La boule gyroscopique renferme un détecteur d’obstacles qui lui permet de se diriger seule, de manière aléatoire et de changer de direction à chaque fois qu’elle rencontre un obstacle dans la pièce.

La lingette microfibre, spécialement conçue pour le Robomop Green, absorbe et transporte les poussières pendant la durée de balayage du robot. La lingette se fixe sur la structure du Robomop par huit petits scratch. Cette lingette microfibre est lavable en machine et réutilisable. C’est la nouveauté de ce produit par rapport à la version précédente qui utilisait des lingettes jetables.

humanoides.fr_robomop_green_robot_balai_test_6

Le robot est livré également avec une batterie intégrée NiMH, un chargeur et une notice d’utilisation (en français).

Utilisation

Au risque de nous répéter, l’utilisation de ce robot est simplissime. Il suffit de placer la boule robot au centre de la cage en plastique – le balai à proprement parler – de régler le temps de fonctionnement 30 / 60 / 90 minutes et de la laisser faire.

Le robot va parcourir la pièce de manière aléatoire et la poussière s’accrocher à la lingette. Dès qu’il rencontre une plinthe, un pied de chaise, un meuble, le robot amortit le choc grâce à sa structure souple et rebondit dans une autre direction.

La faible hauteur de la cage, environ 8 cm, lui permet de passer sous les canapés, les tables basses, les lits…

humanoides.fr_robomop_green_robot_balai_test_5

Le robot se décharge totalement après une heure et demie de fonctionnement. Le constructeur annonce qu’il peut balayer une surface de 60m² en une heure. A la fin de son parcours d’une demi heure, une heure ou une heure et demi, le robot s’arrête là où il est. Il faut compter environ trois heures de recharge complète avant de pouvoir utiliser de nouveau le robot.

Notre test

Nous avons testé ce robot balai sur une surface totale de 40 m². Sur les deux tests d’1h30 que nous avons réalisés, le robot s’est contenté d’évoluer dans 15m², seulement. Un peu fainéant ce Robomop ! Nous n’avons pas voulu aider le robot, pour voir comment il allait quadriller la pièce avec son mode aléatoire. La réponse est : peut mieux faire. Le robot n’a que très peu découvert l’espace et est souvent passé aux mêmes endroits. La configuration de la pièce y était sans doute pour quelque chose : des meubles, des chaises, des câbles à contourner, ceci dans quelques mètres carrés… Il lui est arrivé également de rester bloqué entre deux pieds de chaises. Après une heure d’utilisation, on sent que son moteur a beaucoup moins de puissance.

humanoides.fr_robomop_green_robot_balai_test_2

Deuxième inconvénient : son bruit au sol. La boule robotisée en elle-même est plutôt silencieuse. En revanche lorsqu’elle roule sur un parquet flottant, et en particulier lorsqu’elle cogne un obstacle et qu’elle repart dans une autre direction en patinant un peu sur le sol, il vaut mieux quitter la pièce.

Il n’empêche que le Robomop Green fait son travail. Il a accumulé énormément de poussière dans sa lingette que nous ne serions peut être pas allé chercher, notamment sous les meubles. Là encore, nous avons constaté une petite défaillance du produit. La poussière s’est parfois décrochée de la lingette lorsque le robot passait sur des câbles.

A noter aussi que deux points de colle des velcro ont cédé lorsque l’on a détaché la lingette du support pour la nettoyer sous l’eau.

humanoides.fr_robomop_green_robot_balai_test_7

Son prix

La version Green du Robomop est vendue à moins de 50 €. A ce prix là, on ne peut pas exiger du produit des performances égales à celles d’un robot aspirateur ou laveur de sol à plusieurs centaines d’euros. Il est un complément, à lancer deux à trois fois par semaine, pour ramasser les cheveux et poussières pour éviter qu’ils s’accumulent dans une pièce. Cela vous évitera de passer le balai ou des lingettes à la main.

Conclusion

Un robot d’entrée de gamme, très abordable, qui conviendra à ceux qui souhaitent conserver, sans trop d’efforts, des pièces propres entre deux passages d’aspirateur. Conviendra particulièrement aux surfaces dures et lisses (parquet, carrelage, etc.) qui ne présentent pas trop d’obstacles.


Laisser un commentaire

  1. FAN²²²

    J'en suis super contente pour des pièces pas trop grandes. Il passe partout, là où je n'aime pas trop aller (sous les lits, les meubles). Excellent pour poussières et poils de chat. J'espère qu'il tiendra sur la durée (il fait un peu gadget). Je m'en sers pendant mon absence.

  2. carlat

    oui je viens d acheter ce robot pour mon étage en parquet flottant
    Généralement on le fait tourner lorsque l on n est pas dans la pièce, mais peu bruyant. je l ai observé, en cas de pièce un peu biscornue préférer le laisser tourner 1h au moins (selon superficie) de cette façon il va partout. ma fille à de très longs cheveux!!!!! et don frère en à un peu ras le bol de les trouver dans la salle de bains, collés à ses pieds.... et bien fantastique
    Certes ne pas exiger le travail d un roomba, mais beaucoup moins de poussiere sur les meubles!!!
    rapport qualité prix très correct

  3. robosweep

    Sur d'autres marchés, depuis le début de l'année, il s'appelle Sabco Robosweep.

    j'aimerais bien savoir aussi s'il glisse sur sol dur avec la lingette verte humidifiée. D'après les utilisateurs, les Robomop Basic et Softbase restent bloqués quand leur lingette jetable rencontre un sol mouillé...

  4. Carrelage

    Sympa ! Est-ce qu'il peut être utilisé également comme serpillère ? Sinon, ça peut être une bonne idée pour l'entretien du parquet.