Un robot jardinier français et son créateur distingués par Google

Un robot jardinier français et son créateur distingués par Google

La Google Science Fair (Compétition scientifique) est un tournoi en ligne annuel. Depuis janvier 2011, des inventeurs de 13 à 18 ans peuvent présenter leur projet et espérer de remporter l’un des prix. L’objectif du concours est de permettre aux étudiants de développer leur curiosité par la science. Chaque inventeur doit formuler une hypothèse, conduire une expérience et présenter ses résultats. Cette année, l’un des vingt finalistes est un français de 14 ans qui présentera son robot jardinier.

Eliott Sarrey est un jeune homme de 14 ans originaire de Lorraine qui vient de terminer son année de quatrième. Et d’être sélectionné parmi des milliers de candidatures pour participer à la finale de la Google Science Fair. Son projet, baptisé Bot2Karot, est un robot jardinier dirigeable par smartphone. Le robot peut, depuis l’application dédiée, arroser, biner et repiquer les pots selon ce que son propriétaire lui demande. Ce n’est pas la première invention du jeune homme qui avait déjà mis au point un système de clôture électrique pour défendre les ruches d’abeilles contre les attaques de frelons asiatiques.

Eliott Sarrey et Bot2Karot

Selon lui, le monde actuel laisse peu de temps aux personnes désirant jardiner qui, paradoxalement, peuvent passer beaucoup de temps sur leurs smartphones. Bot2Karot permettrait en outre aux personnes à mobilité réduite de jardiner puisque le robot s’occupe de la partie manuelle. De plus, le robot possède, selon son créateur, un aspect écologique, puisque cultiver ses légumes soi-même évite des transports polluants pour acheminer des légumes. De plus, le robot permet aussi d’économiser de l’eau en binant le potager. Le prototype a été entièrement construit dans l’atelier du père d’Eliott Sarrey, ingénieur de métier.

Le robot possède un porte-outils qui lui permet d’interagir avec différents objets. Il peut ainsi utiliser une tarière pour creuser des trous, soulever des pots pour les repiquer ou les transporter ou encore une herse pour biner. Le robot possède également une arrivée d’eau qui lui permet d’arroser les plantes à la demande de son propriétaire. Le robot se déplace entre les bacs pour effectuer les opérations de jardinage requises. Le robot a été conçu avec une fraiseuse et une imprimante 3D.

Modélisation 3D du potager

La dernière phase du concours au cours de laquelle les participants présenteront leurs projets se déroulera le 21 septembre au siège social de Google à Moutain View. Le gagnant du concours recevra une récompense de 50 000 $. Pour cela toutefois, le gagnant devra séduire un jury d’enseignants, de scientifiques et de professeurs d’université.

Bot2Karot en action

Crédits photo : Le Dauphiné


Laisser un commentaire