La robotique, source d’emploi pour les jeunes ?

L’une des principales critiques faites à la robotique est la peur que les robots ne remplacent les humains et donc que le système économique soit chamboulé. Craindre que les robots ne volent les emplois des humains ne semble toutefois pas justifié. C’est du moins ce qui ressort d’une étude américaine, menée auprès de 200 cadres supérieurs.

L’étude demandait aux participants d’identifier les secteurs industriels qui, selon eux, vont créer le plus d’emplois pour la jeunesse d’ici la fin de la décennie. Le sondage a été mené par Information Strategies, Inc (ISI) pour la National Robotics Education Foundation (NREF, Fondation nationale d’éducation en robotique), un organisme spécialisé dans le soutien des étudiants, professeurs et professionnels dans le domaine de la robotique. Les autres secteurs mentionnés étaient l’énergie solaire, la distribution/logistique, la gestion et la distribution de l’eau, le commerce de détail et les activités de conservation.

On estime aujourd’hui à 150 000 le nombre de postes liés à la robotique non-occupés aux États-Unis. Selon une autre étude d’ISI, ces postes ont un salaire moyen plus élevé que la plupart des autres nouveaux services. D’ici 2020, le nombre de postes à pourvoir devrait atteindre 500 000. Dans ce secteur, les postes requièrent des personnes pour concevoir, construire, programmer, opérer et entretenir ces machines.

Selon plusieurs études, le secteur de la robotique est en pleine expansion et ne montre aucun signe de ralentissement. Selon Thomas Atwood, le directeur général de la NREF « ces postes vacants ne sont pas limités aux grands groupes. L’industrie crée aussi des plus petites entreprises. La plupart des emplois aux États-Unis sont créés par des petites sociétés et celles-ci sont le fer de lance de cette révolution. » Selon les participants au sondage, la question maintenant est : « comment éveiller l’intérêt des étudiants et comment les former pour correspondre aux besoins en main d’œuvre et à ces opportunités ? »


Laisser un commentaire