La Russie veut installer une base sur la Lune

Après quarante ans de solitude (hormis le rover Yutu chinois entrain de l’explorer), la Lune pourrait bien recevoir à nouveau des visiteurs. L’agence spatiale russe a annoncé vouloir envoyer un engin motorisé sur le satellite de la Terre pour y chercher des positions possibles pour une base. L’engin, appelé Luna 25, devrait alunir au pole sud de la Lune en 2024.

La construction de Luna 25 est déjà en cours. Une fois fini, l’engin pourra transporter 8 caméras chargées d’assister la navigation et de prendre des photos. Selon Tech Insider, l’appareil inclut également un outil de forage capable de creuser sur la surface de la Lune. Le prédécesseur de Luna 25, Luna 24 avait aluni en août 1976 et avait rapporté 6 échantillons lunaires sur Terre. Luna 25 sera alimenté par du plutonium-238, une substance radioactive, qui, en vieillissant, génère de la chaleur qui est convertie en électricité.

La station lunaire, elle, devrait comprendre des quartiers pour permettre aux astronautes de vivre dans la base, des laboratoires pour mieux comprendre le satellite, un site de lancement et d’atterrissage pour des engins spatiaux et même un observatoire d’astronomie.

La Russie n’est pas le seul pays à vouloir s’installer durablement sur la Lune. L’agence spatiale européenne a également annoncé planifier la création d’une colonie sur la Lune. Aux Etats-Unis, l’attention de la NASA est, en ce moment, plutôt tournée sur Mars. Selon certains experts c’est toutefois une erreur, et l’agence spatiale américaine ferait mieux de commencer par installer une base sur la Lune. En apprenant de cette mission, elle pourrait acquérir les compétences pour s’installer sur la planète rouge.


Laisser un commentaire

  1. Rag'd

    Je suis bien d'accord, je ne comprends pas l'obstination de la NASA de viser directement Mars sans commencer par établir une base lunaire.