SCHAFT, filiale de robotique de Google, dévoile son dernier robot bipède

schaft-robot2

A l’occasion du New Economic Summit (NEST) qui s’est tenu le 7 et 8 avril à Tokyo, l’entreprise Schat Inc, l’une des nombreuses filiales de robotique d’Alphabet (Google) a présenté son nouveau robot bipède.

SCHAFT est une entreprise de robotique japonaise. Acquise par Google sous l’impulsion d’Andy Rubin en 2013, en même temps que 8 autres espoirs du secteur, elle a d’emblée remporté le premier tour du Robotics Challenge de la DARPA avec son robot HRP-2. Avant de se retirer des finales, pour ne pas tisser de liens financiers trop étroits avec l’armée américaine, selon les dires du commandement de Google. Depuis son rachat par Google, l’entreprise fait beaucoup moins dans l’étalage de son savoir-faire, et reste bouche cousue sur le développement de ses technologies.

Fin du silence radio

En trois ans, pas une nouvelle, si ce n’est qu’elle a intégré le très mystérieux laboratoire Google X. Mais dernièrement elle vient de dévoiler un robot particulièrement habile, à l’image du TARS du film Interstellar, dont la vélocité était particulièrement stupéfiante.

case interstellar robot

Ici, pas de science-fiction, le robot de SCHAFT est bien réel. Il a été dévoilé la semaine dernière à l’occasion du NEST de Tokyo par son CEO Yuto Nakanishi. Le robot cumule les compétences. Il peut monter des escaliers, porter une charge de 60 kg, faire l’équilibriste sur un tuyau, se déplacer dans les endroits confinés mais aussi glissants et tortueux. Le robot de Schaft a été conçu comme un robot « low-cost, peu énergivore, et compact pour aider la société » a indiqué Tim Hornyak, un journaliste canadien basé au Japon. C’est tout ce que que l’on sait de ses futures missions. Et très vite, un porte-parole de Google X a voulu remettre les choses au clair. La présentation SCHAFT n’était pas « une annonce de sortie commerciale, ou même d’une quelconque roadmap« . L’équipe aurait simplement saisi l’occasion pour faire part de ses avancées.


Laisser un commentaire