Schunk, la préhension industrielle innovante

Schunk, innovative industrial prehension

Schunk est une entreprise spécialisée dans la préhension. Depuis plus de 30 ans, l’entreprise est à la pointe de la technologie préhensile, fournissant des marchés très divers, allant de l’automobile au secteur médical en passant par l’aéronautique, l’agroalimentaire ou l’électronique.

Historiquement, l’entreprise possède deux divisions. La première à avoir vu le jour est celle des machine-outils. Puis, très rapidement, l’entreprise s’est développée dans le secteur de l’automation et des équipements robotiques. Cette division est née de la volonté d’équiper les robots de pinces de préhension pneumatiques. Depuis, c’est devenu le domaine d’expertise de l’entreprise allemande basée à Lauffen (Bade-Wurtemberg).

Schunk emploie près de 2600 personnes dans le monde et possède des usines en Allemagne, en Italie, en Suisse et une aux États-Unis. L’entreprise possède également une trentaine de filiales dont une, basée à Marne-la-Vallée, qui emploie environ 30 personnes. Schunk réalise 40% de son chiffre d’affaire en Allemagne, et le reste à l’export. L’Europe représente 30 à 40% du chiffre d’affaire et les États-Unis environ 15%. Schunk voit également son marché en Asie exploser, notamment en Chine où les commandes prennent des proportions titanesques…

Les systèmes de préhension intelligents Schunk permettent de contrôler précisément la puissance, l’effort et la vitesse des pinces robotiques. La valeur ajoutée de leurs produits provient de leur modularité. Par exemple, des actionneurs rotatifs possédant chacun deux axes de rotation peuvent être combinés entre eux afin de bénficier d’un axe supplémentaire et créer ainsi une structure à 6 axes de rotation.

Une main humanoïde de Schunk

De tels systèmes robotiques, présentent trois avantages considérables : une modularité permettant d’adapter le robot pour un usage spécifique ; la légèreté de la structure offrant une grande mobilité ; enfin, certains modules de la marque fonctionnent sur 24 volts, ce qui permet d’être intégré à un applicatif embarqué, comme l’inspection, la logistique, le contrôle qualité, etc.

Au delà de l’applicatif embarqué, Schunk destine également ses produits à la recherche, soit 20% de sa clientèle. Sa main robotique par exemple, possède 9 moteurs offrant 20 degrés de liberté. Cette dernière est utilisée dans des laboratoires de recherche en robotique humanoïde par exemple.

Pour Schunk, l’essentiel est de proposer des solutions de préhension du futur, une préhension flexible, capable de s’adapter aux robots de demain qui auront des applications variées. L’innovation a toujours été au coeur des préoccupations de la société allemande, ayant par exemple développé un système de détection des chocs, capable de lancer un arrêt d’urgence de façon quasi-instantanée. Les actionneurs mis au point dernièrement possèdent également un retour d’effort permettant au bras mécanique de savoir quelle force il applique sur un objet. Une technologie qui intéresse tout particulièrement les métiers d’assemblage, de finition de pièces, d’ébavurage ou encore de tests de produits.

Les innovations de Schunk ne résident pas dans des systèmes inédits, mais plutôt dans l’ajout de fonctions. L’entreprise continue de développer ses gammes de produits, par exemple en développant des systèmes plus sécurisés. Schunk a mis au point un dispositif de sécurité pour pinces de préhension permettant, tout en les laissant sous tension, de les arrêter de façon automatique lorsqu’un opérateur humain s’approche. Ce dispositif permet d’économiser du temps en n’ayant pas à couper le courant et de reprendre l’activité aussitôt que l’on s’éloigne.

Schunk utilise également les nouvelles technologies, comme l’impression 3D. Son interface en ligne iGrip repose sur la fabrication additive de mors de serrage. Un client peut uploader une image 3D de sa pièce, choisir une pince et l’interface conçoit les mors de serrage adaptés. Le client peut ensuite télécharger les plans d’impression ou commander les pièces pour les recevoir chez lui. L’objectif est d’inventer des outils pour faciliter l’intégration de leurs produits. Afin de s’adapter au marché, Schunk veur proposer des technologies universelles en s’inspirant de la procédure Plug-n-play.

L’avenir de Schunk s’inscrit dans les projets de l’industrie du futur, pour laquelle le constructeur allemand a des atouts à faire valoir, notamment ses actionneurs modulaires et contrôlables à distance via un smartphone ou une tablette. L’enjeu est simple, comme l’utilisation des pinces Schunk : mettre toujours plus d’intelligence mécatronique au service de la préhension et de l’utilisateur.


Laisser un commentaire