L’assistant personnel de Sony dévoile ses compétences à l’IFA de Berlin

le prototype d'agent personnel de Sony

Initialement dévoilé avec un projecteur laser, l’Xperia Agent de Sony reçoit une cure de jouvence avec un écran tactile intégré et des commandes vocales améliorées.

Et un de plus

Dans la continuité de la vague de robots qui ont fait leur apparition ces deux dernières années, Xperia Agent, le petit robot domestique de Sony, n’a rien à envier à ses homologues.

Cousin éloigné de Otto, l’assistant personnel de Samsung, et de Jibo, le sympathique appareil à tout faire de Cynthia Breazeal, le modèle de Sony se présente sous la forme d’un robot statique aux yeux illuminés et à la ronde tête qui tournoie dans tous les sens. Comme ses concurrents, Sony a joué la carte du mignon pour favoriser l’intégration des machines au foyer des consommateurs, souvent réticents à l’idée d’adopter une machine intelligente. C’est d’ailleurs ce qui justifiait déjà l’apparence du premier modèle de robot de grande consommation, Aibo, qui sortait déjà de l’imagination du japonais.

Depuis, cette tendance s’est inscrite dans les codes de la robotique, et l’écrasante majorité des robots de service a désormais un aspect sympathique et mignon. C’est le pari qu’avait d’ailleurs pris le français Aldebaran avec Nao et Pepper, et qui a déclenché son rachat par le japonais SoftBank.

Et le phénomène ne semble pas prêt de s’estomper, en atteste la vague d’assistants personnels aux silhouettes toujours plus similaires…

panel de robots assistants personnels

Depuis son très célèbre chien intelligent, Sony n’avait plus sorti de robot grand public. Mais le japonais semble décidé à revenir en force. En mai, il rachetait Cogitai, une petit start-up américaine spécialisée dans l’intelligence artificielle. Un mois plus tard, le patron du groupe a réitéré ses intentions et même avancé que Sony voulait pouvoir concilier savoir-faire en électronique et projets en robotique. Fort des résultats annuels plutôt satisfaisants, mais à la baisse dans ses secteurs de prédilection du fait de l’essoufflement du marché des smartphones notamment, Kaz Hirai annonçait la création d’une nouvelle division dédiée à la robotique au sein même de Sony Corporation et affichait sa volonté de « créer un modèle capable de créer un lien émotionnel avec ses utilisateurs« .

Le Xperia Agent remis au gout du jour

Dévoilé pour la première fois au Mobile World Congress 2016, le concept du Xperia Agent avait déjà éveillé la curiosité des technophiles. L’apparence de départ n’a pas évolué, si ce n’est pour sa partie avant, sur laquelle se concentre toute l’évolution du produit. Initialement prévu avec un projecteur embarqué, celui-ci a finalement été abandonné par la marque, qui a opté en échange pour un écran placé sur son ventre à la manière d’un Pepper. Ses facultés orales ont également été améliorées afin de privilégier la communication vocale, mode le plus intuitif et pratique et donc le plus accentué par les roboticiens, Amazon et Google en tête de gondole. Avec Alexa et Google Home, les deux géants du web ont en effet eux-aussi fait le pari de l’interaction vocale. De la même façon, l’Xperia Agent pourra servir de hub central pour tous les objets connectés de la maison. Ainsi, plus besoin de télé-commande ou d’activation individuelle, il suffira de passer par l’agent personnel qui se chargera de tout programmer comme bon vous semble.

Lors de l’IFA 2016, équivalent berlinois du CES, le petit robot en démonstration était relié à un téléviseur, une machine a café et des hauts-parleurs. Libre à chacun de commander un café ou de demander à changer de chaîne, Xperia Agent s’exécute.

Comme le rapporte Engadget, pour attirer l’attention de la machine, il suffit d’appuyer sur sa drôle de tête munie d’une caméra. Une fonctionnalité qui devrait rapidement laisser sa place à des commandes vocales, mais pour l’heure, Sony s’est contenté de cette entrée en contact, adaptée au milieu bruyant et agité du salon. Le robot vous demande alors si vous voulez un café. Répondez positivement et une liste de choix s’affiche alors à l’écran.

Globalement, cette énième version d’assistant n’a rien de bien supérieur à ses homologues. Mais à mesure que le monde connecté grandit et que le nombre de services qui lui sont associés grandit également, on peut résolument s’attendre à ce que ce type d’appareil devienne notre instrument privilégié de jonction entre le monde physique et le monde numérique. A la manière des bots qui essaiment sur internet, les assistants personnels physiques ont vocation à supprimer l’interface traditionnelle du clavier, interface qui deviendra de plus en plus obsolète à mesure que le nombre d’activités connectées que l’on réalise grandit.

Mais ce n’est pas tout, comme évoqué lors de la création de la division robotique en juin dernier, le japonais travaille également sur un robot domestique depuis avril. Au détour d’une conférence à l’IFA, Kaz Hirai en a profité pour faire une mise à jour. Enfin, ce qui est présenté comme tel, puisqu’il n’y a en vérité eu qu’une très légère précision « nous travaillons très dur pour créer un robot domestique qui ne soit pas seulement capable de vous assister dans vos besoins quotidiens, mais qui serait vraiment capable de former un lien émotionnel avec vous tous » a-t-il dit après avoir indiqué qu’un tel robot ne se trouvait pas sur le salon.

Rien de bien instructif donc sur ce prochain produit, mais au vu des commentaires de Kaz Hirai et du profil de la compagnie, on peut s’attendre à un genre de Aibo nouvelle génération, aussi divertissant mais probablement beaucoup plus intelligent et utile.

Crédits photo : Wired.


Laisser un commentaire

  1. Fred

    Beaucoup d'annonces en effet de nouveaux assistants vocaux, mais jusqu'ici rien sur le marché ou presque. Voir que même un Amazon ne lance toujours pas Alexa en Europe malgré des Google et autres en approche, c'est se poser de nombreuses questions sur le positionnement de ces produits.

  2. Marc

    Super intéressant comme produit, c'est la guerre des robots et assistants personnels comme vous l'avez bien dit, il y a un nouveau qui est Français qui arrive également sur le marché, c'est FILI (www.getfili.com), l'enceinte contrôlable vocalement et en Français.
    Il mentionne sur leur site internet, la possibilité d'écouter la musique, de commander une pizza et/ou un taxi, d'allumer sa lumière ...
    Affaire à suivre ;)