Sony lance un kit pédagogique en codage robotique

sony-koov-robot

La société multinationale japonaise a annoncé lancer son kit Koov via la plateforme de financement participatif Indiegogo.

D’Apple à Hasbro, toute entreprise de technologie et de jouets propose actuellement un programme de codage éducatif. C’est ainsi que le kit Koov de Sony parcourt le Japon depuis un certain temps. Ce dernier devrait être assez familier pour toute personne qui a déjà passé du temps avec les initiatives éducatives menées par Lego.

Le but pour Sony ? Exporter Koov aux Etats-Unis. La société est le dernier géant de la technologie à utiliser une plate-forme de crowdfunding en guise de test. Dans ce cas, Sony utilise essentiellement Indiegogo pour évaluer l’intérêt des clients et obtenir un aperçu du marché américain.

sony-koov-robot-1

Sony a pourtant largement les ressources nécessaires pour financer ce projet soi-même. Mais sa stratégie vise ici la prudence alors que le marché en codage robotique destiné à l’enseignement compte énormément de concurrents. Apple s’est récemment associée à une poignée de fabricants de matériel pour rendre plus performant son langage de programmation Swift, pendant que la nouvelle ligne Boost de Lego s’associe à un certain nombre d’autres produits déjà réalisés par l’entreprise. Sans compter la douzaine de startups qui se battent pour un morceau de tarte…

Koov est également le premier produit matériel de l’alliance Global Education, un département tout nouveau au sein de Sony. Ce qui peut expliquer l’approche prudente vis-à-vis de ce kit pédagogique aux couleurs vives. A terme, les enfants pourront l’utiliser pour créer 23 modèles différents pré-déterminés. Sony a également mis en place le Robot Recipe Sharing. Il s’agit d’une base de données en ligne de robots personnalisés créés par les utilisateurs. Compte tenu de la tranche d’âge ciblée (8 à 14 ans), Sony examine les téléchargements pour des raisons évidentes.

Mais dans cette bataille des kits pédagogiques, le prix fait barrage et débat. Le nouveau jeu Boost de Lego commence à 160 dollars, tandis que le prix de détail suggéré par Koov est de 359 dollars pour son Starter Kit et de 499 dollars pour son Advanced. C’est beaucoup d’argent pour un produit non testé.

Autres problèmes répandus parmi ces appareils ? Les techniques de codage et de robotique que Koov enseigne sont assez abstraites. Contrairement à Apple, dont les programmes utilisent le langage de codage utilisé par iOS, Sony a développé sa propre langue pour le jouet. Il est construit autour du langage de programmation éducatif Scratch. Ici, l’objectif final semble davantage de renforcer l’intérêt initial pour le codage, plutôt que de développer des compétences de codage concrètes. En somme, le kit de Sony enseigne surtout aux enfants à coder façon Sony. Quand pédagogie rime avec stratégie…


Laisser un commentaire