Spyce Kitchen : la nouvelle cuisine toute automatisée du MIT

MIT Spyce Kitchen

Quatre étudiants en génie mécanique du célèbre Massachussets Institute of Technology ont peut-être trouvé la solution pour donner vie au Chef Watson, l’intelligence artificielle cuistot d’IBM. Avec leur cuisine automatisée, Kale Rogers, Michael Farid, Braden Knight et Luke Schlueter ont remporté le prix Lemelson-MIT dans la catégorie « Eat it ». Et à la clé, 10 000$ pour mener à bien leur projet intitulé Spyce Kitchen.

Comment est né ce projet ?

Les fast-foods sont pléthore aux Etats-Unis. Sous couvert d’impératifs de rentabilité et de productivité, ils font bien souvent l’impasse sur la qualité des produits qui représenteraient 30% de leur budget, pour favoriser les frais de gestion qui compteraient pour 50% du budget total d’un restaurant. Le plus coûteux c’est donc la main d’oeuvre. Dans une stratégie d’optimisation des coûts, il convient de minimiser les frais de main d’oeuvre, en augmentant la productivité et le temps de travail, souvent aux dépends de la qualité des produits. Des solutions partielles existent déjà. Les quatre étudiants du MIT ont donc eu la bonne idée de créer une mini-cuisine entièrement automatisée. Quitte à réduire les frais de main d’oeuvre, autant les abolir non ?

La cuisine 2.0 comporte un réfrigérateur, un lave-vaisselle, une gazinière, un chef tout en un. Le Chef robotique peut ainsi composer ses petits plats avec des produits frais sans même passer par l’intermédiaire de l’humain. Le but c’est donc de concilier, frais de gestion minimums et qualité de produit maximum. A peine commandé que votre plat vous sera apporté en moins de cinq minutes chrono ! Pour cela, la cuisine du MIT est dotée de différents capteurs qui permettent de contrôler la température des différents ingrédients cuits simultanément dans quatre modules. Et bonus, elle est auto-nettoyante. Nul besoin de faire la vaisselle ou de nettoyer les plaques chauffantes.

Un concept très proche de la cuisine pour particulier de Moley Robotics, mais la vocation de Spyce Kitchen ne se trouve pas dans votre cuisine mais plutôt dans celle des grandes enseignes de la restauration rapide. Ils entendent révolutionner l’industrie alimentaire en fournissant des plats de qualité à des prix défiant toute concurrence. Spyce Kitchen peut produire deux plats en même temps parmi une carte pour l’instant limitée à cinq recettes : jambalaya d’andouille et de crevettes, hachis de bacon de poulet aux patates douces, mac and cheese aux légumes de saison, riz au sésame et bœuf au piment et au citron et enfin, couscous de curry de pois chiche au coco.

lemelson-mit eat it undergrad spyce kitchen spyce kitchen MIT

Le futur du distributeur automatique ?

Leur modèle de cuisine n’occupe qu’un espace de 2 m². De quoi multiplier les installations dans tous types d’établissements et répondre aux objectifs de rapidité de la restauration, y compris dans les espaces qui ne peuvent pas accueillir des cuisines traditionnelles. D’après les calculs des quatre jeunes ingénieurs, leur mini-cuisine pourrait produire la moitié de ce que produit un fast-food de taille moyenne. Imaginez donc la productivité d’un restaurant doté de 5 ou 6 de ces cuisines robotisées.

En attendant d’apporter de nouvelles fonctionnalités à sa Spyce Kitchen, l’équipe a déjà attiré l’attention de plusieurs cantines de l’agglomération de Boston, prêtes à expérimenter cette nouvelle invention dès que l’autorité qui fait la pluie et le beau temps sur le secteur alimentaire aux Etats-Unis, la Food and Drug Administration, ainsi que le Ministère de l’Agriculture américain, l’auront adoubée.


Laisser un commentaire