Tatouages à l’imprimante 3D : un avenir radieux dans nombre de secteurs

Des étudiants d’une école française de design industriel ont trouvé une nouvelle application aux imprimantes 3D : le tatouage ! En apportant quelques modifications à une imprimante Makerbot Replicator 2 ils ont réussi l’exploit de tatouer l’avant-bras d’un jeu fou, Antoine Goupille, qui devient ainsi le premier homme à se faire tatouer par un robot.

Des élèves de l’Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle (ENSCI) ont eu l’idée de transformer une imprimante 3D en machine à faire des tatouages. Comment ? En remplaçant l’extrudeur par une aiguille.

L’idée leur est venue lors d’un workshop organisé en octobre 2013 dans leur école par la ministre de la culture Aurélie Filipetti. En l’espace de huit heures, les étudiants ont réussi à détourner une imprimante 3D pour en faire des tatouages éphémères à l’aide d’un feutre.

Souhaitant aller plus loin et transformer une Makerbot Replicator 2 en véritable machine à tatouage, les étudiants ont continué à développer leur idée et ont équipé leur imprimante 3D d’une caméra filmant en 400 image/seconde pour analyser au ralenti ce qu’il se produisait pendant l’exécution du tatouage. Quelques peaux synthétiques tatouées pour les tests, la tension optimale entre l’aiguille et la peau réglée, et la 3D Printer X Tatoo Machine était née.

Le 17 décembre dernier, Antoine Goupille devenait le premier homme au monde à se faire tatouer un dessin d’un cercle par une imprimante 3D ; le cercle étant un dessin demandant une précision extrême pour obtenir une exécution parfaite.

tatouage avec imprimante 3D

Au delà de l’exploit et de la révolution dans le monde du tatouage, la technique développée ici pourrait s’appliquer à des secteurs comme la médecine, pour des traitements par micro-injections sous-cutanées par exemple. En outre, ces tatouages ou ces interventions médicales pourraient être téléopérées depuis un ordinateur à n’importe quel endroit de la planète.

Les fichiers 3D pour se faire sa propre machine à tatouer sont disponibles librement sur le site Instructables. Pour lire une interview d’un des créateurs de la machine c’est par ici

tatouage avec imprimante 3D Makerbot 2X

Tatouages à l'imprimante 3D, un avenir radieux dans nombre de secteurs

Tatouages à l'imprimante 3D, un avenir radieux dans nombre de secteurs

tatouage avec imprimante 3D


Laisser un commentaire

  1. Okego

    Je suis curieux de voir si dans quelques années on pourra se faire tatouer directement par une machine et non par un homme. Il sera surement possible d'atteindre des degrés de précision extrêmement élevés!

  2. Phil

    Décidément on a pas fini de voir des projets plus fous les uns que les autres autour de l'impression 3D !

    Avez-vous des photos de rendus des tatouages ainsi produits ?