Toyota dévoile l’humanoïde T-HR3

Le nouveau robot humanoïde de Toyota T-HR3

Toyota Motor Corporation vient de présenter le T-HR3, un robot humanoïde qui va lui permettre d’explorer de nouvelles voies technologiques pour la gestion et la sécurité des interactions physiques entre les robots et leur environnement, ainsi qu’un système de pilotage à distance innovant qui reproduit les gestes d’un utilisateur sur le robot.

T-HR3 mesure 1,5 mètre de haut, pèse 75 kilogrammes et possède deux mains à 5 doigts. Il reflète le grand intérêt que porte Toyota aux technologies liées à la mobilité des personnes. Le communiqué présente le T-HR3 comme étant une « évolution de la précédente génération de robots humanoïdes musiciens« , créés pour tester le positionnement précis des articulations et les mouvements préprogrammés, vers une « plateforme capable d’assister un humain en toute sécurité dans des contextes aussi variés tels que la maison, les installations médicales, les chantiers de construction, les zones sinistrées et même l’espace« .

La grande famille des Partner Robots

Le T-HR3 appartient à la 3ème génération d’humanoïdes développée par la firme nippone depuis les années 2000. Le premier Partner Robot de Toyota fut présenté publiquement pour la première fois en 2005, lors de l’Exposition internationale spécialisée à Aichi (Japon). Il mesurait 1m48 cm et pesait 40 kilos. Il savait marcher et jouer de la trompette. Quelques années plus tard, en 2007, le Partner Robot 2 prenait quelque centimètres et quelques kilos (1m52 pour 56 kilos), gagnait en fluidité dans ses gestes et apprenait à jouer du violon.

La famille des Partner Robots ne s’arrête pas aux humanoïdes et Toyota a d’ailleurs mis l’accent ces dernière années sur une autre branche, celle des HSR, pour « Human Support Robot« . Il s’agit d’une plateforme robotique articulée pour l’assistance à la personne. Bien plus simple pour la recherche et plus pratique pour une utilisation au quotidien qu’un humanoïde, avec la présentation du T-HR3, Toyota semble ne pas vouloir abandonner ses humanoïdes…

Le mot d’ordre pour cette gamme de robots mettant l’humain au centre des enjeux, est la sécurité des personnes l’utilisant. Que ce soit celle du médecin qui opère, l’aide-soignante qui assiste, le patient qui est traité ou la personne âgée ou handicapée à accompagner. Pour y parvenir, Toyota a mis au point un nouveau système de détection et de contrôle à distance.

T-HR3 : un robot qui s’appuie sur l’humain

Le T-HR3 est téléopéré à partir d’un système de pilotage maître qui permet de manœuvrer instinctivement tout le corps du robot avec des commandes portables (« wearable« ) qui servent à mapper les mouvements de la main, du bras et du pied du robot, et un casque VR pour permettre à l’utilisateur de voir du point de vue du robot. Les bras « maîtres » offrent à l’opérateur toute liberté de mouvement et contrôle des articulations correspondantes du robot. Quant au pied « maître », il permet à l’opérateur, assis dans un siège, de piétiner sur place afin de déplacer le robot vers l’avant ou latéralement.

Grâce à ses 16 systèmes de commande, le module communique directement les mouvements de l’opérateur aux 32 parties du corps du T-HR3, pour une expérience utilisateur fluide et synchronisée. Ces servomoteurs ont été développés en collaboration avec Tamagawa Seiki Co. et NIDEC COPAL ELECTRONICS CORP. Cette technologie permet de mesurer entre autres la force exercée par et sur le T-HR3 lorsqu’il interagit avec son environnement, puis de transmettre cette information à l’opérateur au moyen du retour de force.

Degrés de liberté du T-HR3 de Toyota

Avec le retour de force, ce système de contrôle permet de laisser à l’humain les tâches difficilement programmable chez un robot : la détection, l’anticipation, la gestion du mouvement et la manipulation d’objets. C’est une façon innovante, dans un premier temps, de contourner les principaux problèmes d’autonomie que rencontrent les robots. Toyota pourrait également se servir de cet apprentissage « par la démonstration » pour permettre au T-HR3, dans un second temps, d’enregistrer suffisamment de scénarios et d’expériences pour pouvoir enfin évoluer seul dans n’importe quel environnement, sans l’aide de l’homme.

Toyota n’a pas donné plus de détails sur l’utilisation d’un tel humanoïde. Mais on peut être certain qu’avec le T-HR3, la firme japonaise continue d’explorer les voies de l’autonomie et de mobilité des robots d’aide à la personne.

robot humanoïde Toyota T-HR3 danse avec une fille

Pour le voir de plus près, T-HR3 sera présenté au prochain salon International Robot Exhibition qui aura lieu à Tokyo du 29 novembre au 2 décembre.


Laisser un commentaire