Un cafard robot qui pourrait vous sauver la vie

Pourriez-vous un jour confier votre vie à un cafard robot ? En effet, certains scientifiques pensent que ces biorobots pourraient être très utiles lors de catastrophes naturelles.

Des chercheurs du laboratoire iBionicS de l’Université de Caroline du Nord ont transformé de vrais cafards en mini robots parfaitement opérationnels pour des missions de reconnaissance et sauvetage.

Ce cafard cyborg, également appelé roboroach, est équipé d’un dispositif sonore ultra sensible pouvant capter des sons, y compris ceux atténués dans les décombres de bâtiments effondrés par exemple. Grâce à sa taille minuscule, il pourra parfaitement se faufiler dans les moindres recoins et ne pas rester coincé entre les gravas.

Un-cafard-robot-qui-pourrait-vous-sauver-la-vie

Cependant, comment garantir que le cafard reste bien dans la zone à inspecter et n’adopte pas un comportement de fuite dès qu’un stimulus l’incite à détaler ? Les chercheurs ont fait de nombreux essais sur le guidage des cafards. En les équipant d’un récepteur et d’un émetteur sans fil placés sur leurs antennes et leurs cerques, ils ont réussi à les maintenir dans la zone désirée en leur envoyant des petits chocs électriques.

Ces biorobots sont équipé d’un des deux système audio mis au point. Soit d’un microphone de haute résolution pouvant capter les sons dans n’importe quelle direction et de les transmettre à l’équipe de sauvetage, soit d’un dispositif à trois microphones servant à localiser avec précision la source du son.

L’objectif est d’utiliser les biorobots pour différencier les sons importants, comme les personnes appelant à l’aide, des sons inutiles comme celui d’un tuyau qui fuit. Une fois que nous avons identifié les sons qui nous intéressent, nous pouvons utiliser les biorobots équipés de microphones pour détecter l’endroit d’où viennent ces sons, a expliqué le Dr. Alper Bozkurt, professeur de génie électrique et informatique à l’Université de Caroline du Nord.


L’équipe a développé des algorithmes permettant de géospacialiser le son en fonction des informations captées par les cafards.

Pour ceux qui auraient du mal à le croire, ces robots ne sont pas un concept farfelu mais existent bel et bien. Des simulations de cartographie d’une zone sinistrée ont déjà eu lieu et les résultats étaient très concluants. L’équipe doit procéder maintenant à des tests en conditions réelles. Nous ne pouvons que leur souhaiter que cela arrive le plus tard possible…


Laisser un commentaire