Un capteur tactile opensource innovant

A quoi bon un robot incapable de mesurer sa force ou de sentir les objets qu’il serre dans sa main ? Des chercheurs de la Harvard School se sont penchés sur la question et ont trouvé le moyen de détecter le poids d’un objet en se servant de la pression atmosphérique.

Vers un robot plus autonome

Les robots ont encore du chemin à faire avant de devenir entièrement autonomes, en particulier les humanoïdes. L’un des points à améliorer est sans aucun doute la reconnaissance d’objets. Les chercheurs de la Harvard School of Engineering and Applied Sciences (SEAS) ont peut être apporté la réponse.

humanoides_fr_takktile_capteur_tactile_pic1

Cette équipe a mis au point un capteur très bon marché, qu’ils ont appelé TakkTile, qui permet à n’importe quel bras mécanique traditionnel de reconnaître les objets qu’il tient entre ses pinces, le transformant ainsi en véritable main robotisée intelligente.

Conçu par le laboratoire Harvard Biorobotics du SEAS, ce capteur open-source devrait permettre à tous les roboticiens, professionnels ou amateurs, d’avoir accès à un objet technologiquement à la pointe, habituellement inaccessible de par son prix.

« Bien que la recherche sur la reconnaissance tactile soit présente depuis de nombreuses années, son utilisation n’a pas percé car la technologie reste chère et fragile », explique Leif Jentoft, l’un des créateurs de TakkTile. En théorie, comptez environ 16 000 $ USD de capteurs tactiles pour fabriquer une main robotique expérimentale. Cela explique clairement les raisons de son utilisation restreinte.

TakkTile utilise un appareil existant, un petit baromètre qui mesure la pression de l’air et que l’on recouvre d’une fine couche plastique sous-vide, qui peut supporter jusqu’à 11 kg de pression. En mesurant la pression atmosphérique, la main peut déterminer la masse de l’objet. Leif Jentoft et Yaroslav Tenzer, le deuxième créateur, s’accordent à dire que le capteur est à la fois très résistant, au point de supporter un coup de marteau, et très sensible.

humanoides_fr_takktile_capteur_tactile_pic2

Une fois le dispositif mis en place sur une créature artificielle, celle-ci pourra par exemple tenir un ballon de baudruche entre ses mains sans l’éclater ou se servir d’une clé pour ouvrir une porte.

Le procédé de fabrication de cette puce a été breveté. Il est similaire à celui que l’on rencontre dans la fabrication de circuits imprimés. Les baromètres sont des pièces très bon marché puisqu’on les retrouve dans la plupart des téléphones portables et les GPS.

Vers une commercialisation de TakkTile

L’équipe cherche à commercialiser son invention avec l’aide du Office of Technology Development de l’Université de Harvard, sous forme de licence aux entreprises ou bien en vendant directement des capteurs préfabriqués. Les entreprises pourraient ensuite intégrer cette technologie à leurs robots, que ce soit des jouets, des appareils de la vie de tous les jours ou des machines pour l’industrie.


Laisser un commentaire