Un drone en forme d’anneau s’élève dans les airs brésiliens

Une start-up de Rio de Janeiro vient de dévoiler deux nouveaux systèmes aériens sans pilote et a signé un accord de partenariat avec Insitu, la filiale de Boeing. Cela s’est fait dans le cadre du salon de défense LAAD qui s’est déroulé la semaine dernière au Brésil.

Santos Lab a développé un drone aux fonctionnalités innovantes. L’Orbis, est le premier UAS (unmanned aerial system) dans le monde à réaliser sans aucun décrochage, un décollage à la verticale puis la bascule à l’horizontale pour le vol. L’Orbis est un quadrirotor en forme d’anneau capable de voler pendant 30 minutes en mode vertical et 1 heure en mode horizontal à une vitesse de croisière de l’ordre de 40 km/h.

L’Orbis est étanche et a été conçu pour répondre aux exigences de la marine brésilienne. Il est équipé d’une caméra fish-eye à 360 degrés pour une masse totale de 1,5 kg. On peut l’équiper également d’une caméra infrarouge pour la vision de nuit.

Il peut être utilisé pour la surveillance et la sécurité de zones urbaines, ou pour des événements de grande envergure telles que la Coupe du Monde et les J.O. de 2014 et 2016 organisés au Brésil. Il pourra également servir dans des opérations militaires de démantèlement des zones à haut risque que sont les favelas.

Humanoides_fr_drone_Orbis_bresil

Santos Lab a été créée par deux ingénieurs brésiliens et a grandi pendant ces cinq dernières années grâce au contrat passé avec la Marine brésilienne pour ce micro UAS. C’est justement cela qui a séduit Insitu, qui a également débuté en tant que start-up il y a plusieurs années. L’américain et le brésilien se sont associés pour introduire le ScanEagle dans le marché sud-américain.


Laisser un commentaire

  1. Ergo

    On peut leur échanger contre des rafales ? ...