Un grand Plan de la robotique a été dévoilé à Innorobo

Innorobo Montebourg et les robots

Une excellente nouvelle pour la robotique en France a été annoncée mardi, à l’ouverture du salon Innorobo 2013. Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg a dévoilé le plan « France Robot Initiative » pour booster la filière robotique. Un plan de 100 millions d’euros apportés principalement par le fonds Robolution Capital créé par Bruno Bonnell.

« Nous construisons, pierre après pierre, à travers de grands programmes de renouveau industriel de notre pays, des caps technologiques, filière après filière » a déclaré M. Montebourg.

Blog_Humanoides_fr_arnaud_montebourg_nao_innorobo_2013_pic2

Le plan vise à soutenir les entreprises innovantes, les projets novateurs mais également les chercheurs. Tous les domaines seront concernés, que ce soit la robotique de services à la personne, les robots militaires ou encore les robots industriels.

France Robot Initiative : le plan tant attendu !

Dans les vingt prochaines années, la robotique sera le secteur qui va créer le plus d’emplois en France. On estime que le marché mondial des robots avoisinera les 100 milliards de dollars en 2020. Par cette annonce, le gouvernement envoie un message politique fort et se donne les moyens de positionner la France parmi les leaders de ce secteur.

Le gouvernement va mobiliser 100 millions d’euros de fonds publics et privés, dont 60 proviendront du fonds Robolution Capital. « Un fonds en robotique est une première mondiale ! Mais il faut dix-huit mois pour créer un FCPR (fonds commun de placement à risques) en France, admet Bruno Bonnell. Ce temps a été mis à profit pour identifier les entreprises qui ont besoin de capitaux. » Chaque société sélectionnée pourrait bénéficier jusqu’à 3 millions d’euros d’aide financière !

A partir de l’année prochaine, les Etats généraux de la robotique auront lieu où tous les acteurs concernés pourront échanger et exprimer leurs visions et objectifs.

Blog_Humanoides_fr_arnaud_montebourg_nao_innorobo_2013_pic1

La France vient de sauter dans le train de la robotique, comme ont déjà fait la Corée, le Japon et les Etats-Unis. Le plan France Robot Initiative est un plan ambitieux sur 10 ans, qui va sans aucun doute ouvrir de nouvelles perspectives et attirer de nouveaux investisseurs, preuve que la robolution est en marche !

Pour savoir comment la France se place par rapport à ses voisines vous pouvez lire cet article ou encore celui-ci.


Laisser un commentaire

  1. Zblurp

    Tout à fait d'accord, le montant est diablement ridicule (si ce n'est complètement anecdotique). Une blague aux vues de cette prochaine révolution industrielle qui attend le monde entier... On préfère sauver les industries vieillissantes (je pense aux automobiles que tous les pays émergents sont maintenant capables de développer aussi bien que nous, voir mieux) à coups de milliards. C'est un choix... La France a toujours eu du mal à regarder l'avenir en face.

  2. zelectron

    100M€ ? l’État n'a pas peur du ridicule surtout si ceci est orienté vers les CAC40 et autres monopoles EDF, SNCF, ce sont les PMI/ETI manufacturières qui doivent recevoir cette menue monnaie qui pour elles aura bien plus de valeur. Le seul obstacle c'est le fait que 1000 PMI/ETI au lieu d'un gros monstre économique cela donne beaucoup trop de travail aux personnels chargés de la distribution/contrôle, sans profiter (en se privant) des largesses des grandes entreprises ...

  3. zelectron

    et Foxconn avec son million de robots dans tout ça ? "petite" boîte taïwanaise sans importance ? Il était temps de se retrousser les manches (espérons qu'il ne va pas y avoir de révolte des "canuts" !)

  4. Humanoides.fr

    Effectivement, petite erreur de saisie :) Mis à jour, merci !

  5. Timeo

    C'est une bonne chose que le gouvernement essaie de se réconcilier avec le secteur privée. A savoir que Nao a été créé par deux étudiants de CREAPOLE (une école privée) pour le design et Aldebaran Electronics (une entreprise privée) pour tout le coté technique.

  6. leo

    heu, 100 000 euros ou 100 millions ?