Un humanoïde qui communique en langue des signes

Du haut de ses 145 centimètres, Nino rejoint le cercle fermé des robots humanoïdes capables de maîtriser la langue des signes.

La langue des signes présente un degré de difficulté très élevé parce qu’il nécessite l’utilisation des deux bras, des mains et des doigts ainsi que des expressions du visage, explique le professeur Han-Pang Huang, directeur du laboratoire de robotique de l’Université Nationale de Taïwan. C’est en ce sens, un excellent exercice qui aide les roboticiens à développer des mains mécaniques pouvant trouver des applications dans les usines ou d’autres environnement qui requièrent une précision et une dextérité poussées.

humanoides_fr_robot_nino_langue_signes_taiwan_2

Nino, 1,45 mètres pour 68 kilogrammes et 52 degrés de liberté jusqu’au bout de ses doigts, possèdent 112 capteurs qui permettent de suivre l’activité des moteurs, la puissance et la température de l’humanoïde. Il utilise des LED sur son visage pour exprimer visuellement ses émotions de manière simplifiée (clin d’oeil, sourire, etc.). Nino peut également se déplacer, changer de direction, et monter et descendre des marches.

La particularité de ce robot est bien de pratiquer la langue des signes. Et qui dit communiquer avec les mains, dit utiliser les cinq doigts de la main. Or, la plupart des robots humanoïdes que l’on connait sont généralement pourvu de deux à trois doigts articulés comme le NAO d’Aldebaran, et même celui qui est considéré comme le plus avancé des humanoïdes, ASIMO, possède cinq doigt que depuis sa dernière version de 2011. D’ailleurs le robot de Honda est également capable de signer.

humanoides_fr_robot_nino_langue_signes_taiwan

Nino est l’aboutissement de trois années de travail par une vingtaine de chercheurs et étudiants de l’Université de Taïwan. Des recherches qui permettront certainement d’améliorer l’habileté des robots. Bien que Nino soit capable de signer certains mots, comme le fait de se présenter à un individu, il n’est pas encore équipé d’un logiciel de traitement d’images lui permettant de comprendre et interpréter la langue des signes de son interlocuteur. La prochaine étape de l’équipe sera donc de rendre possible une conversation avec Nino entièrement en langue des signes.

humanoides_fr_robot_nino_langue_signes_taiwan_3


Laisser un commentaire