Un robot pour défier les humains au babyfoot

Pour leur projet de semestre, des étudiants de l’EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne) ont mis au point un robot capable de jouer au babyfoot. A terme, la machine devrait pouvoir surpasser les humains en vitesse, précision et stratégie de jeu.

Des étudiants en master du Laboratoire d’automatique ont apporté une petite touche robotique au baby-foot se trouvant dans leur école. A première vue, c’est un babyfoot comme on peut en trouver dans tous les bons bars de France et de Navarre. Mais à y regarder de plus près on s’aperçoit que la manette de la ligne de défense est dotée d’un bras mécanique, capable de jouer et renvoyer la balle à une vitesse de 6 mètres par seconde.

Une caméra ultra-rapide pour détecter la balle

Le bras robotisé est contrôlé par deux ordinateurs, l’un qui le dirige et l’autre qui suit en temps réel la position de la balle. Ainsi, il sait à tout instant où est la balle et comment se positioner par rapport à elle. Ce bras a été entièrement conçu par plusieurs groupes d’étudiants de l’école suisse.

humanoides_fr_babyfoot_epfl_robots_2

Pour ce faire, une caméra à haute vitesse est placée sous le « baby », dont le fond a été remplacé par une plaque transparente.

Grâce à des algorithmes de traitement d’image, nous pouvons analyser le déplacement de la balle en temps réel. Ces informations sont transmises à l’ordinateur qui contrôle le mouvement et le positionnement du bras

explique Martin Savary, étudiant en master ayant participé au projet. Quelques problèmes de synchronisation entre les deux processus restent à résoudre, mais rien qui préoccupe Cyril Picard, un autre étudiant en charge du projet. La suite ? Rassembler tout dans un seul ordinateur.

Pour l’heure, le robot ne peut pas effectuer de coups complexes, mais sa force de frappe est déjà redoutable. Christophe Salzmann se félicite des résultats obtenus et estime que c’est un projet très formateur pour les étudiants car ils apprennent à gérer un projet et à travailler en groupe : commande de matériaux, assemblage du robot, programmation et développement des algorithmes.

humanoides_fr_babyfoot_epfl_robots_3

humanoides_fr_babyfoot_epfl_robots_4

Le but à atteindre : une partie par robot interposés

Le robot va continuer à être perfectionné par d’autres groupes d’étudiants, jusqu’à ce qu’il fonctionne parfaitement. Sa force est qu’il peut prendre en compte beaucoup plus de paramètres qu’un humain et traiter plus rapidement l’information sur l’emplacement des autres joeurs ou les trajectoires exactes de la balle.

Il faudra ensuite doter le robot d’une vraie stratégie de jeu comme pour ce robot de air hockey. Et pourquoi pas un jour, un tournoi entre une équipe de robots et une équipe humaine ?

humanoides_fr_babyfoot_epfl_robots_1


Laisser un commentaire

  1. Paul

    Super idée de baby-foot. J'adore le principe.