Un robot serpent qui ne lâche rien !

Une équipe de chercheurs de l’université de Carnegie Mellon a mis au point un robot serpent capable, entre autres, de s’enrouler autour d’un élément rigide. Il pourrait servir aussi bien dans des missions militaires que pour l’inspection de bâtiments.

Accéder à des endroits que l’homme ne peut atteindre. Voilà le concept des petits engins d’inspection comme celui de l’équipe du laboratoire de Biorobots de Carnegie Mellon.

humanoides_fr_robot_serpent_carnegie_mellon

Ce robot polyvalent est capable d’évoluer sur différents types de surface, dans des milieux plus ou moins étroits, au sol ou dans les airs. Il peut même grimper à un poteau pour chercher un point de vue dégagé. Equipé d’une caméra il pourra transmettre les images aériennes d’une scène ou au contraire celles d’un espace confiné d’un conduit .

humanoides_fr_robot_serpent_carnegie_mellon_pic2

Il est composé de différents modules contenant chacun un accéléromètre. Ce capteur détecte le contact avec la surface et commande l’enroulement du robot autour de l’objet.

Dans la vidéo qui suit on peut voir comment le serpent projeté contre un poteau s’accroche module après module autour de la tige rigide. Ce genre d’appareil pourra être utilisé dans de nombreuses situations comme l’exploration sur site industriel ou la surveillance de bâtiments ou encore la reconnaissance en terrain ennemi.

humanoides_fr_robot_serpent_carnegie_mellon_pic4

humanoides_fr_robot_serpent_carnegie_mellon_pic3

L’équipe a même promené son système artificiel dans les décombres de la ville reconstituée TEEX Disaster City, qui est une reproduction en grandeur réelle d’un lieu sinistré. Au milieu des bâtiments démolis, un chien de sauvetage transporte le robot jusqu’à un point déterminé et le lâche ensuite. Le serpent robotisé se déplace dans les décombres et on peut imaginer qu’il filme la scène pour détecter des signes de vie humaine.

Le laboratoire Biorobotics développe d’autres projets s’inspirant de la nature, que vous pourrez consulter à cette adresse.


Laisser un commentaire