Une jambe bionique dans les rues de Chicago

Vous souvenez-vous de Zac Vawter, ce jeune homme amputé d’une jambe et qui peut remarcher grâce au progrès de la robotique ? L’équipe de New Scientist est allé le filmer dans les rues de Chicago pour montrer que sa jambe bionique qu’il contrôle par la pensée est totalement fonctionnelle. L’occasion de se rappeler que la robotique et le corps humain permettent des choses formidables !

Cette prothèse est dite myoélectrique, c’est-à-dire qu’elle est reliée aux nerfs encore fonctionnels (c’est la condition !) de l’amputé et fonctionne selon la technique de réinnervation musculaire ciblée. Cette technique appelée TMR en anglais pour targeted muscle reinnervation consiste à rediriger les nerfs sectionnés vers les muscles se trouvant aux abords du site d’amputation.

Cette technique a été introduite en 2005 par une équipe de médecins du Rehabilitation Institute of Chicago (RIC) de Chicago. A l’époque, Todd Kuiken et son équipe, réalisent qu’ils peuvent garder une certaine motricité en reroutant certains nerfs sensoriels vers une partie du corps du patient. Ainsi, la personne pourrait contrôler une prothèse robotique à partir des mêmes nerfs qui contrôlait auparavant le membre désormais perdu.

Une cinquantaine de personnes dans le monde possède ce genre de prothèse, la plupart sont des bras bioniques.

Ces membres robotisés en question sont en fait des prothèses très avancées au point de vue technologique, avec des capteurs en tous genres, gyroscopes et accéléromètres essentiellement, qui utilisent les données environnantes pour accomplir des tâches ou des styles de marche. L’équipe de Kuiken a même découvert qu’en branchant le nerf sciatique à la prothèse, cette dernière collectait encore plus d’informations sur l’attitude du patient et gagnait en performance. La prothèse est passée de 87% de gestes bien interprétés à 98% quand elle était connectée au nerf.


Laisser un commentaire