Une opération de sauvetage par des robots

Des chercheurs de l’Université de Pennsylvanie, en partenariat avec la Darpa, ont mis en ligne une vidéo montrant les capacités de robots autonomes, drones aériens et de surface, qui se coordonnent pour secourir Bruce, une poupée en bois représentant une personne blessée. Dans cet exercice nous assistons à une impressionnante coordination entre mini-drones.

Des drones autonomes au secours d’un homme

6h00 – Piscine de la Penn University.
On signale aux robots qu’un homme est blessé. Ces derniers vont mettre tout en oeuvre pour aller rechercher cet homme et le ramener sain et sauf à bord d’une mini voiture autonome.

Ceci n’est qu’un exercice mais les chercheurs pensent que ces robots autonomes pourraient parfaitement exécuter ces opérations en mer, dans des conditions réelles.

Dans la vidéo nous voyons d’abord un quadricoptère transporter un homme et le déposer dans un véhicule. Ensuite, des navires robots s’assemblent et forment une plateforme sur l’eau afin de créer une voie de circulation pour la petite voiture. Cette plateforme serait capable de supporter le poids d’un hélicoptère ou d’une grue.

Cet exercice a été réalisé dans le cadre des travaux de recherche de Vijay Kumar et Mark Yim au sein du programme Tactically Expandable Maritime Platform de la Darpa. « Nous leur imposons une structure à former et chaque bateau déduit sa position finale et relative par rapport aux autres dans cette structure », explique Mark Yim.

L’équipe tente de comprendre comment donner des instructions à un essaim de robots sur la façon de se déplacer vers un point donné. L’équipe veut que chaque robot parvienne à déterminer le chemin optimum sans être une gêne pour les autres. Les chercheurs ont à leur disposition une flotte de 100 modèles réduits, chacun mesurant 45 centimètres de long. chacun d’environ un pied de long-et-un-moitié, et sont de les tester dans un bassin d’améliorer les algorithmes qui contrôlent ce comportement collectif.

Chaque bateau possède un identifiant visuel, une sorte de QR code qui peut être lu par un appareil photo spécifique. Ce système de caméra transmet les instructions de localisation à l’ordinateur qui se trouve à bord de chacun d’eux, leur permettant ainsi d’évaluer leur position par rapport aux autres. Les navires pourront également se servir de leur capteur GPS dans certaines situations, mais c’est moins précis.


Laisser un commentaire