Une voiture autonome française à Singapour !

Après des essais à Lyon, Strasbourg, Lausanne ou Luxembourg c’est le grand départ pour les Navia françaises ! Prochaine destination : l’Asie et Singapour plus précisément ! Les rues de cette cité-Etat vont prochainement les accueillir pour un test grandeur nature. Une expérience unique avec des voitures autonomes censées transformer un jour l’espace urbain en véritable ville connectée.

Ces navettes électriques sont développées depuis deux ans par la société française Induct Technology, spécialisée depuis 2004 en robotique automobile et systèmes embarqués. Il s’agit de navettes électriques sans chauffeur, bourrées de capteurs et de logiciels embarqués.

Pour se repérer dans l’espace les Navia utilisent deux technologies différentes : des accéléromètres et gyroscopes qui calculent en permanence leur position, et quatre télémètres laser à balayage (dits « LIDAR » en anglais pour LIght Detection And Ranging), d’une portée de 200 mètres, qui balaient le paysage environnant et livrent une découpe précise de l’espace au centimètre près. A partir de ces données, le système produit en temps réel une cartographie 3D de son environnement, qui permet de guider le véhicule dans sa trajectoire.

humanoides_fr_navia_induct_electrique_singapour_2

Les Navia seront utilisées comme moyen de transport autonome, économe et securisé. Elles relieront deux points distants d’environ deux kilomètres. Elles seront très utiles pour des trajets courts en ville, des déplacements sur un campus universitaire, aux abords d’un stade ou d’un aéroport.

Ces navettes électriques peuvent transporter jusqu’à huit passagers et circuler à une vitesse de 20 km/h sur un circuit préprogrammé par le logiciel. La détection d’obstacles est faite grâce au couplage des informations provenant des Lidars et d’un système de caméras optiques permettant de faire de la stéréovision, qui reproduit le fonctionnement des yeux humains.

humanoides_fr_navia_induct_electrique_singapour_3

Energétiquement parlant, ce sera également un test grandeur nature pour les accumulateurs. En plus de se recharger sur secteur comme toute voiture électrique, les ingénieurs espèrent que le système par induction qu’ils ont imaginé sera concluant et permettra d’optimiser le temps de recharge.

Dans le cadre d’une collaboration avec l’Université de Technologie de Nanyang, les prototypes de Navia circuleront pendant deux ans dans les rues de Singapour afin de tester leur fiabilité et en vue de leur commercialisation prochaine. La ville connectée c’est pour bientôt !

humanoides_fr_navia_induct_electrique_singapour_4


Laisser un commentaire