Snap, le drone pour filmer en ultraHD et l’esprit tranquille

Vantage Robotics dévoile son premier drone

La startup Vantage Robotics a dévoilé mardi 1er septembre son premier drone. Baptisé Snap, ce drone possède une caméra intégrée et a été conçu pour les amateurs de prises de vue aériennes. Le drone possède une caméra ultra haute définition, ainsi que plusieurs modes de prises de vue centrées sur la sécurité et la portabilité.

Le drone possède une portée d’environ 150 mètres et une autonomie de 20 minutes. Il mesure 35 centimètres de largeur, 23 cm de longueur et 5 centimètres de hauteur. Le quadricoptère pèse 500 grammes et peut atteindre une vitesse de pointe de 15 mètres par seconde. La startup travaille actuellement sur des accessoires pour augmenter la durée de vie de la batterie, en la faisant passer à une heure, et sur une augmentation de la portée du drone.

Pour les amateurs de photographie, le point crucial est certainement la caméra ultra haute définition et le support sur lequel elle est montée. La plateforme électronique pivote et fait tourner la caméra pour contrebalancer les mouvements du drone. La vidéo ainsi capturée est beaucoup plus fluide et avec un rendu plus « pro ». La caméra peut capturer des vidéos en ultra haute définition à raison de 30 images par seconde, 120 images par seconde en 1080p et 240 images par seconde en 720p. De plus, elle peut transmettre un flux vidéo en direct en 720p à raison de 30 images par seconde.

Snap le drone vidéo ultraHD

Snap se contrôle via un smartphone et possède plusieurs modes de prise de vue. Le mode « Follow Me » (Suis moi) permet au drone de suivre l’opérateur grâce à un dispositif de pistage. Le mode « Virtual Wire » (Câble virtuel) permet à l’opérateur de tracer un itinéraire sur son smartphone, itinéraire que le drone suivra. Le mode « air tripod » (tripode aérien), lui, permet au drone de filmer en vol géostationnaire. Enfin, un mode de limitation de zone, permet à l’utilisateur d’indiquer une zone à ne pas franchir.

La photographie aérienne n’était toutefois pas la seule chose que la startup voulait promouvoir. Pour eux, la sécurité était tout aussi importante. Selon Tobin Fisher, l’un des co-fondateurs de la startup, « le principal problème des drones qui réalisent des vidéos de qualité, c’est que ce sont, concrètement, des grosses tondeuses volantes. S’ils vous rentre dedans, ils vous coupent ; si c’est dans un oeil, ils vous aveuglent. » Afin de rendre leur drone plus sûr, Vantage Robotics a recouvert les pales des rotors avec des protections. L’entreprise a testé plusieurs concepts afin d’en créer un qui n’empêche pas l’air d’atteindre les hélices, tout en évitant un trajet aux urgences aux personnes se téléscopant avec le drone.

Le corps et les rotors du quadcoptère

La partie principale du drone contenant la caméra, se fixe au cadre grâce à de simples aimants. En cas de crash, cette simple connexion magnétique permet au corps du drone de se détacher, ce qui pourrait, c’est du moins ce qu’espère Tobin Fisher, réduire les dommages subis par la caméra et la personne ou l’objet touché par le drone. De plus, sans la partie principale, le cadre se plie en deux, permettant de le ranger dans la plupart des sac à dos.

Le drone coûte 895 $ (soit environ 805 €) en précommande jusqu’au 22 septembre. Le prix devrait ensuite atteindre 1 295 $ (1 155 €).

La plateforme mobile de la caméra du Snap

Un drone vidéo pour filmer en toute sécurité


Laisser un commentaire