Vers une arrivée de Pepper dans les boutiques

Le prototype de Pepper pour service-client dans un magasin Orange
[ARTICLE EDITE le 13 juin]

Aldebaran, renommé SoftBank Robotics il y a peu, connaît un expansion considérable. Avec une vingtaine de milliers d’exemplaires vendus à travers le monde depuis son lancement en 2015, Pepper n’en finit plus de séduire. Et pour accompagner et grossir le mouvement, rien de tel que de lâcher les rênes. A l’occasion du keynote Google de la semaine dernière, le groupe japonais annonçait l’ouverture de sa plate-forme développement d’applications pour Pepper aux programmeurs du monde entier, du moment qu’ils sont utilisateurs de la plate-forme Android, pour laquelle SoftBank a récemment créé un kit de développement.

Sur le salon InnoRobo, le constucteur japonais a mis les bouchées doubles. En plus de son stand impressionnant, SoftBank organisait les premiers Pepper Partners Europe, le rendez-vous des partenaires européens de SoftBank. Des partenaires qui se sont tous donnés pour mission de donner vie à Pepper en développant des applications spécifiques et des solutions business pour les entreprises européennes.

On s’imagine à tort que les robots développés par les différents acteurs du secteur sont prêts à l’emploi avec leur lot de fonctionnalités. Pepper est comme un téléphone portable. C’est une coque dont les entrailles sont constituées de circuits imprimés et autres dispositifs électroniques. Quand vous recevez votre portable, il est presque vide. Il vous revient d’installer des applications en fonction de l’utilisation que vous souhaitez en faire. Des applis de retouche photo pour les photographes, des applis santé pour les sportifs et ainsi de suite. Pour Pepper, c’est exactement la même chose, à la différence près que les applis ne sont aujourd’hui que très limitées en nombre. Les Pepper Partners Europe, c’est l’occasion pour SoftBank de mettre en avant les entreprises qui développent des applis pour ses produits.

C’est le cas de la célèbre agence de branding (identité de marque) et de design Lonsdale. L’agence fondée à Londres, devenue française depuis, était présente sur le salon InnoRobo. Elle nous a fait découvrir toute l’étendue de son partenariat avec SoftBank. Le pôle digital de Lonsdale a déjà produit des dispositifs digitaux in-store pour Louis Vuitton, AXA, Harmonie Mutuelle… Le but : concevoir la relation client du futur du futur, composée d’un vendeur en boutique assisté par un Pepper.

Pepper intègre les magasins grâce à Lonsdale

« Aujourd’hui le problème que nos clients ont, c’est comment je fais vivre de nouvelles expériences en boutique sans être derrière mon écran. A partir de là , tous les moyens sont bons« , nous explique Richard Malterre, Business Manager chez Lonsdale. C’est pourquoi les chaînes de magasins et les grands groupes font appel à cette agence pour innover dans le domaine de l’expérience utilisateur (UX) sans être déceptive. Car c’est là l’un des principaux écueils de l’innovation UX, les entreprises créent trop souvent des produits originaux mais qui peinent à capter l’attention du client. Pour cela il existe des solutions basiques, comme le vélo connecté qui invite les clients à venir pédaler. Et plus ils pédalent rapidement, plus la vidéo sur l’écran situé sur le guidon défile rapidement. Le client est également amené à tester toutes sortes de bracelets connectés, ce qui permet au vendeur d’intervenir subtilement pour lui parler de santé connectée. Avec Lonsdale, les magasins passent à la vitesse supérieure en faisant le pari des applications nouvelles, et qui plus est, intégrées à un produit encore plus innovant : le robot. L’agence de design a donc été chargée de concevoir tous les visuels de l’application UX de Pepper pour faciliter l’interaction homme/machine.

« Bonjour, je m’appelle Pepper, je vais t’aider à choisir un mobile en essayant de deviner ce qui peut te plaire« . L’UX (expérience utilisateur) qu’a conçue Lonsdale permettra à Pepper de remplir plusieurs fonctions dans les magasins : accueillir les clients efficacement grâce à ses capacités d’identification des émotions, proposer une interface client/machine originale grâce à la parole et à son écran, divertir les clients grâce à ses nombreux talents, y compris de magicienne et pour finir, Pepper permettra de collecter de précieuses données sur les clients, dans l’idée d’analyser leur parcours, leurs habitudes, leur impatience…

Pour offrir cette expérience inédite, Pepper prend en photo son interlocuteur, avant de lui poser quelques questions afin de cibler les envies du client puis de lui proposer un modèle. L’idée c’est de « valoriser à la fois l’utilisateur et le vendeur« . Le client rentre dans le magasin, il répond avec curiosité aux questions de Pepper, qui cible ses besoins avant que le vendeur ne surgisse, clés en main pour aborder plus facilement le client.

Lonsdale est ainsi devenu le partenaire exclusif de SoftBank en France, et se chargera notamment de le vendre directement dans l’hexagone. En plus de développer des applis, l’agence se fait donc l’intermédiaire commercial du groupe japonais.


Laisser un commentaire