Vers un NAO encore plus autonome et serviable

Sur son compte YouTube, Alexandre Mazel vient de publier une vidéo résumant le projet GRASPY, qui a porté sur la création d’une tête stéréo du robot NAO d’Aldebaran Robotics. Ce projet a été mené en collaboration entre le français Aldebaran et le laboratoire allemand DFKI, qui s’est fait connaître grâce à sa team B-Human dans les tournois Robocup.

Le projet GRASPY a débuté en octobre 2010 et aura duré 18 mois. Les ingénieurs d’Aldebaran Robotics ont travaillé sur la stéréovision de la tête de NAO en lui incorporant des caméras vidéo HD et en développant les pilotes spécifiques pour lui. De leur côté, les chercheurs du DFKI ont travaillé sur la détection d’objet et sur la planification de mouvements à partir de la nouvelle tête de NAO.

Le but du projet Graspy était de comprendre la façon dont NAO génère ses mouvements pour saisir un objet, afin de rendre possible l’échange d’objets avec un humain.

Pour cela, chaque détecteur d’objet balaye 30 images par seconde, ce qui fait au total 60 images à traiter par seconde pour les deux yeux ! Grâce au projet GRASPY, NAO pourra dorénavant saisir des objets sans heurts et les donner correctement à un humain en détectant le moment opportun où il peut lâcher prise parce que l’humain l’a bien en main.

Blog_Humanoides_Fr_NAO_GRASPY_projet_Aldebaran_stereo

Ce projet a été financé par la communauté européenne par le biais de ECHORD, European Clearing House for Open Robotics Development. On comprend bien l’intérêt de ce genre de projet en voyant l’engouement actuel pour les robots domestiques et les robots de service. Pour NAO, qui crève l’écran en ce moment, c’est un pas de plus en direction du grand public.


Laisser un commentaire