Villes intelligentes : la promesse d’une vie meilleure ?

ville-intelligente

Les smartcities, ces villes connectées qui conjuguent nouvelles technologies et systèmes d’information de pointe pour améliorer la vie de ses habitants, sont de plus en plus nombreuses. De la Chine à la Californie, toutes rejoignent le mouvement pour répondre à des besoins d’optimisation de l’espace, de confort et de réduction des coûts. 

Que doit-on attendre de ces villes du futur ? E-administration, couverture WiFi totale, transports collectifs autonomes, l’ensemble du quotidien qui est affecté par ces nouvelles technologies. Les objets connectés y sont rois, les robots assistent les humains dans leurs tâches quotidiennes, tout y est mesurable, quantifiable et intelligent.

Villes intelligentes : la promesse d'une vie meilleure ?

Songdo, la ville 100% connectée 

S’il est coûteux et difficile d’adapter les infrastructures d’une ville existante, il est bien plus simple d’en construire une de toutes pièces. Il y a moins de dix ans, c’était un marais, aujourd’hui Songdo en Corée du Sud est le nouveau terrain de jeu de Cisco. La société a investit des millions de dollars pour construire la ville de demain. Un projet grandeur nature dans lequel vivent déjà 65 000 personnes.

Les habitants vivent dans des appartements connectés, ils sont incités à mesurer leur consommation d’eau et d’élétricité via des panneaux numériques disposés dans chaque immeuble. A travers leur télévision équipée d’une caméra haute définition et reliée à une connexion internet ultraperformante, ils peuvent consulter leur médecin ou prendre des cours de langues à distance. Depuis leur smartphone, ils contrôlent l’ensemble des objets connectés de leur environnement.

Villes intelligentes : la promesse d'une vie meilleure ?

Tout est pensé pour rendre la ville plus agréable. Elle affiche des objectifs environnementaux ambitieux avec ses 40% d’espaces verts et ses rues presque entièrement piétonnes. Plus besoin de voiture, l’ensemble des infrastructures se sont construites autour d’un « Central Park » de 41 hectares, à l’image de celui de New York, afin de pouvoir se rendre de son domicile à son lieu de travail en toute simplicité.

Cependant, la ville qui était prévu pour accueillir jusqu’à 250 000 personnes et attirer les multinationales du monde entier a des difficultés à atteindre ses objectifs. Le centre R&D de Veolia et le Global Green Fund de l’ONU se sentent bien seuls au milieu des grands bâtiments en verre et des rues désertes. Malgré tout, les promoteurs restent optimistes et misent sur une baisse des loyers et des incitations fiscales pour tripler la population et l’attractivité de la zone d’ici 2018.

Villes intelligentes : la promesse d'une vie meilleure ?

Mais comme pour tout système connecté, la question de la sécurité des données se pose. Là-bas comme ailleurs, les milliers de capteurs censés améliorer nos vies urbaines sont autant de moyens de surveillance. Le développement des smartgrids – ces réseaux intelligents qui permettent d’optimiser nos réseaux d’énergie – fournissent chaque jour des milliers de données sur nos habitudes. L’information est la nouvelle monnaie du XXIème siècle et les données récoltées par l’ensemble de nos appareils ont un pouvoir certain.

Alors, qu’espérer de la ville de demain ? Le marché de la ville intelligente devrait représenter plus de 1 500 milliards de dollars d’ici cinq ans. Les technologies existent et s’améliorent chaque jour, mais la problématique de la sécurité des données reste le principal frein à leur développement. Malgré tout, un cabinet de conseil australien estime que 26 villes intelligentes devraient s’imposer d’ici 2020, dont la moitié en Europe et en Amérique du Nord. Songdo, Paris, New-York, qui sera le Singapour de demain ?

Crédit photos : Songdo, Objets-connectés, Aruco.


Laisser un commentaire

  1. haloyannick

    C'est bien dans l'idée de rendre le monde plus sociable, plus responsable ; mais ceci ne peut se faire avec de la technologie. Nous sommes des êtres vivants et appartenons à la nature dans lequel nous vivons. Vivre à parmi la technologie va réduire notre vitalité et notre sens naturel de communication avec notre environnement. On voudra toujours en faire plus et finalement cette technologie sonne notre propre extinction. Rien ne peut valoir la véritable nature; comme celle que l'on rencontre en Afrique : elle est certes sauvage, mais on s'y sens chez sois. Au delà de tout ceci, les autres espèces vivantes vont disparaitre parce-que d'une certaine manière, l'électronique sera devenu notre ami. N'oubliez pas que le monde c'est un tout lié; des micro-bactéries aux hommes que nous sommes, il y a un lien et des interactions à ne vraiment pas briser si l'on ne veut pas vivre des cataclysmes. La technologie doit améliorer notre manière de travailler, de se déplacer, maintenir notre environnement au propre et en harmonie, briser les barrières racistes, ouvrir la voie à la fraternité, et non remplacer de quelque façon que ce soit notre attitude naturel de vie. Aussi réfléchissez d'abord sur le juste équilibre d'une innovation avant de la mettre sur pieds; si votre bon cœur est d'aider, d'autres en tireront profil pour dominer : ce n'est pas juste pour un monde responsable. je pense qu'il faut d'abord investir dans l'éducation des société sur l'importance de la valeur humaine afin que nous nous regardions tous comme un seul frère, une seule sœur, un seul père ou une seul mère; ainsi nous serons prêts à créer ce monde, votre perspective sociale pour tous. Tant qu'il y aura des gens qui auront faim pendant que d'autres mangent à leurs faim, alors croyez-moi, les bonnes idées feront encore plus souffrir notre humanité. Allons d'abord à la compréhension de Nous même entant qu’Être et le reste se produira instantanément. Merci à vous, pour vos idées nouvelles, mais science sans conscience n'est que ruine de l’âme ! Je vous Aime !