Watson, le superordinateur cognitif d’IBM

IBM relance son supercalculateur via une division baptisée Watson Business Group, qui va se concentrer sur la tant espérée commercialisation de sa solution, en proposant des applications et des services destinés aux entreprises.

Le géant informatique vient d’annoncer qu’il allait investir 1 milliard de dollars dans la création d’une nouvelle division, Watson Business Group, construite autour de son superordinateur Watson.

Watson est l’ordinateur qui a battu des joueurs humains au jeu télévisé Jeopardy, l’équivalent américain de notre Questions pour un champion.

Watson a été développé pendant quatre ans dans les laboratoires de recherche d’informatique cognitive d’IBM. Il est doté d’une capacité de calcul phénoménale combinée à des logiciels d’analyse de données, lui permettant d’émuler un cerveau biologique. Il a la capacité de comprendre et d’apprendre dans un contexte naturel, c’est-à-dire, qu’il comprend par exemple le second degré.

Big Blue espère commercialiser sa solution auprès d’un plus grand éventail d’entreprises. Pour l’instant, Watson est utilisé dans le domaine de la médecine, afin d’assister les spécialistes à établir des diagnostics ; des banques l’utilisent aussi pour faire des simulations et mieux conseiller leurs clients.

IBM va certainement s’attaquer aux marchés des télécoms, des transports ou de l’éducation, en proposant Watson sous la forme d’un service en cloud et des applications environnantes. Le géant américain compte sur Watson pour générer un milliard de dollars de revenus d’ici à 2018.


Laisser un commentaire