Withings lance son offre « recherche »

Withings, leader de la santé connectée, vient de lancer un ensemble de services dédiés aux chercheurs et aux médecins pour « accélérer la révolution de la santé connectée ».

Cette offre pour les professionnels, gérée par Withings Health Institute, est notamment matérialisée par le « Kit de recherche Withings » qui permet de mener des études de grande ampleur auprès d’utilisateurs d’objets connectés consentants. Les données, collectées en temps réel, favorisent une médecine préventive, prédictive et personnalisée.

Depuis sa création, le Withings Health Institute, département santé de Withings, a vocation à faire avancer la recherche, à travers des études sur l’impact des objets connectés sur la santé. Il inclut trois pôles, un premier dédié à l’analyse des Big Data pour améliorer et personnaliser les services aux utilisateurs, un autre voué aux partenariats avec les chercheurs et développeurs de solutions en santé ; enfin un dernier destiné à la réalisation d’études observationnelles faisant usage d’objets connectés.

Collaborations internationales

Des institutions travaillent déjà à partir des objets connectés de Withings pour « mener des études, suivre des utilisateurs « en vie réelle » et les aider à mieux gérer leur santé », notamment l’hôpital universitaire de Leiden en Hollande, la Société européenne d’hypertension, l’université de Manchester, l’université de Pennsylvanie, les hôpitaux universitaires de l’Université du Kansas, de Duke et d’Alberta, en Finlande, l’université de Tampere, ou encore l’Hôpital Européen George Pompidou.

picto1

Ces études visent notamment à une meilleure prise en charge, par les patients eux-mêmes, du diabète, de l’insuffisance cardiaque, de l’hypertension, le traitement de l’obésité ou pour utiliser les mesures d’activité physique comme marqueur de convalescence après une opération. Les utilisateurs Withings ont à tout moment le contrôle sur leurs données et consentent en participant à ces études à un partage des données sur les plateformes dédiées des chercheurs.


Laisser un commentaire